Un volontarisme en mode petevi

Qu’est-ce donc que ce ton de “vivi dodo la chay nan do » ? De « vivi bann machwè » de « ti Jezi nan po krab » pleurant dans les jupes de sa mère.

Antoine Lyonel Trouillot
Par Antoine Lyonel Trouillot
06 oct. 2022 | Lecture : 3 min.

Qu’est-ce donc que ce ton de “vivi dodo la chay nan do » ? De « vivi bann machwè » de « ti Jezi nan po krab » pleurant dans les jupes de sa mère. De « petevi » à court de mots.

C’est pour le moins irrespectueux envers un peuple qui attend et dit de plus en plus clairement ce qu’il veut et ce dont il ne veut plus.

Quand le PHTK fédérait les gangs sous l’œil bienveillant de madame La Lime, le peuple, en particulier celui qui habite les quartiers pauvres et qui est la première victime des gangs, les dénonçait.

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.