culture

« Verite » Christian Clerjeune

« Verite » Christian Clerjeune

Pwezi se sipriz, kousiprann… Yon fòm pawòl nèf ki fè n reve, sipoze, vwayaje. E se sa Christian Clerjeune pote ban nou nan tèks sa a li titre « Verite ». Nan yon langaj senp, kaptivan e sitou evokatif, atis la pran Carmen kòm pretèks pou li envite nou nan inivè li, plonje nou nan filozofi li kote « lavi pa konplike vre li chaje bagay senp ». Kòm chantè ki deja soti plizyè tit tankou « Dous pou dous », « Nou lock », Christian raple n pwezi ak mizik kapab mache men nan men, bradsou bradsa…

AKA rann akademisyen Emmanuel Michel Bazile yon dènye omaj

AKA rann akademisyen Emmanuel Michel Bazile yon dènye omaj

Se an prezans plizyè akademisyen, anplwaye enstitisyon an, fanmi ak zanmi defen an, Akademi Kreyòl Ayisyen rann grandèt Emmanuel Michel Bazile yon dènye omaj, lendi 8 jiyè 2024 la, nan lokal AKA a, sou Bwavèna.

L'artiste en essence

L'artiste en essence

Un artiste, par essence, est un créateur, un visionnaire, quelqu'un qui transcende les limites du quotidien pour toucher l'âme humaine. Mais au-delà de cette vocation sublime, l'artiste est avant tout un citoyen. Son rôle dépasse largement les frontières de son secteur d'activité; il s'inscrit dans la trame même de la société où il évolue. C'est dans cette dualité que réside la véritable puissance de l'artiste : il est à la fois un messager d'émotions et un acteur de changement.

Nathalie Duchesse, l'héroïne de Fédeline Bigot

Nathalie Duchesse, l'héroïne de Fédeline Bigot

Prix Amaranthe 2021, ''Mon agonie'' de la romancière Fédeline Bigot nous parle encore aujourd'hui, en ces temps qui durent.

L'Anténor Firmin d'Arnold Antonin arrive au Cap-Haïtien

L'Anténor Firmin d'Arnold Antonin arrive au Cap-Haïtien

La ville du Cap-Haïtien accueillera enfin, le 19 juillet 2024, la grande première du film " Anténor Firmin, entre l'épée et la plume ou de l'égalité des races humaines ". Un documentaire signé Arnold Antonin. Prévu en février dernier, l'événement a été annulé en raison de la crise sociopolitique à laquelle fait face le pays. La cité du roi Christophe aura enfin droit à ce documentaire qui retrace la vie de ce génie qui voulait changer le destin de sa terre natale, Haïti.

Pistes pour une analyse approfondie de La transe des masques

Pistes pour une analyse approfondie de La transe des masques

Selon Marnatha Irène Ternier, c'est notre naissance qui détermine les violences faites aux femmes ....

Paul Constant, le héros de Samuel Mésène

Paul Constant, le héros de Samuel Mésène

Après Tel fils, son premier ouvrage, l'auteur Samuel Mésène nous livre Vie, splendeur et solitude. Dans ce roman, Samuel nous plonge dans l'histoire de son héros, Paul Constant, un homme au destin tragique. Si la mort de Paul est subite et étrange, sa mémoire reste à jamais allumée dans le cœur de deux femmes qu'il a connues.

Kòadepale nan Pyepoudre

Kòadepale nan Pyepoudre

Otè Jean Rony Beaucicault siyen, nan Sant kiltirèl Pyepoudre, jou vandredi 12 jiyè 2024 la, liv li a ki se Kòadepale. Liv sa ki pibliye nan mwa janvye 2024 ki sot pase a ekri an kreyòl. Nan liv sa, Jean Rony montre kouman nou itilize tout pati nan kò nou lè n ap kominike. Pou Jean Rony Beaucicault, se ak yon santiman satisfaksyon li siyen Koadepale nan Sant kiltirèl Pyepoudre.

Illona Armand, la voix qui dessinait l’avenir en lisant s’est éteinte

Illona Armand, la voix qui dessinait l’avenir en lisant s’est éteinte

Connaissez-vous madame Illona Armand ? Toutes les personnes qui ont fréquenté cette dame au fin sourire si doux la connaissent sous un angle. Moi, en tant que journaliste qui l’avait toujours rencontrée tous les ans à la Fête du livre jeunesse, ma fenêtre s’ouvre sur elle dans le cadre de ces livres qui « dessinent l’avenir en lisant ». Elle est partie pour l'éternité le lundi 1er juillet 2024.

L’Heure de Carl Brouard

L’Heure de Carl Brouard

Ces heures qui s’envolent volutes et molles aux cadrans des horloges au temps de la culture humaine, ce sont des unités de mesure rationnelle liée à la course fictive d'un soleil moyen pendant vingt-quatre heures. Ces heures rappellent que l’homme est un être-vers-la-mort, si l’on veut reprendre le concept développé par le philosophe allemand Martin Heidegger dans son ouvrage majeur, « Être et Temps ». Dans « L’heure », le poète haïtien Carl Brouard se demande si ces unités du temps s’égrèneront avec la même régularité, le jour de son agonie. Appréciez dans Besoin de poème, ce texte court, d’une pureté musicale, qui souligne le génie d’un être sensible marqué par l’occupation d’Haïti par les États-Unis d’Amérique, au siècle dernier.