C’est le premier pas qui compte : H. colas ! (1 de 2)

Société -

Islam Louis Etienne  

Un jour, on a fait le premier pas vers l’école, c’était à l’évêché du Cap-Haïtien. L’école se trouvait juste en face. La ville du Cap-Haïtien n’avait pas encore d’écoles de petite enfance. Cette école presbytérale était l’une des meilleures références à l’époque en la matière. Sa renommée n’était plus à faire.  

Personne ne connaissait personne avant ce premier lundi décisif d’octobre de l’année 1958. On...

Cap-Haïtien 350 ans après : le dernier Tango(4 de 4 )

Société -

Les retombées directes  de la  commémoration

Cette célébration devait être un véritable  festival national, une  occasion unique de réaliser  de différentes compétitions sportives et de manifestations historiques et culturelles. Elle devait remplir deux objectifs fondamentaux : être, pour les visiteurs comme pour les habitants de la ville, une précieuse leçon d’histoire, mais aussi, permettre de « réintégrer la ville du Cap-...

Cap-Haïtien 350 ans après : le dernier Tango (3 de 4 )

Société -

La transmission des normes, des valeurs et des traditions

Dans ce contexte, on constatera que les festivités envisagées seront l’occasion de véhiculer des valeurs et des messages émanant principalement de groupes et d’individus liés aux composantes plus rénovatrices de leurs sociétés respectives. Il s’agit autant pour ces acteurs de créer des ouvertures pour imposer  les changements liés à la modernité que connaissent les sociétés  en pleine évoluti...

La sécurité, un incontournable déterminant de la santé

Société -

La paix est un bien public. On a intérêt à le cultiver parce qu’il compose avec le goût du calme, la capacité à vivre d'entente avec l'autre et parce qu’il est aussi facteur de développement et de prospérité. Toute paix s’épanouit dans un climat de sécurité. Physiquement, cette sécurité se présente comme un abri, une situation qui nous met en confiance, loin du risque et du danger. Ce droit à la sécurité, la première des libertés, en tant que valeur, est foulé aux pieds. À pr...

Cap-Haïtien 350 ans après : le dernier Tango (2 de 4 )

Société -

La circulation monétaire garantit la motivation.

 La ville du Cap, avec des capitaux propres, a nourri et entretenu dans son sang et dans sa chair les deux principaux projecteurs musicaux mondiaux dont le leader, l’Orchestre Septentrional, célébrait ses 72 ans et le benjamin, l’Orchestre Tropicana , ses 57 ans d’existence et de performance.

 Dans le cadre des activités devant commémorer les 350 ans de la ville nourricière, le concert donné par...

Cap Haïtien 350 ans après : le dernier Tango (1de 4)

Société -

Islam Louis Etienne

Dans le contexte d’une historiographie mettant l’accent sur le temps passé, la fondation de la ville du Cap-Haïtien, qui a connu des noms différents à travers le temps, s’impose presque naturellement dans le récit historique du développement d’Haïti comme une ville musée.

 Ses nombreux monuments historiques témoignent aujourd’hui de sa splendeur. Beaucoup d’évènements historiques se sont déroulés au Cap-Haïtien. La ville a beaucoup perd...

Le droit international de la coopération à l’épreuve des pandémies : quelles adaptations et quelles réponses pour les organisations internationales ?

Société -

Tel a été le sujet du mémoire de master II de Louino Volcy en Droit international public, mention Administration internationale, à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne (France) réalisé sous la direction de Madame le professeur Julie Ferrero et soutenu par visioconférence le 16 décembre 2020 au terme de la particulière année académique 2019-2020. Réalisé en sus de son rapport de stage, celui-ci s’étant déroulé au service juridique du greffe du Tribunal international du droit de la mer...

Haïti, l'art presque perdu de remplir le vide

Société -

De  l'avis de certains cinéphiles, ce qui se passe en Haïti ressemble à une scène dans un film avec prise d'otages.
La police débarque avec son fameux discours: « Police ! Vous êtes cernés, rendez-vous sans résistance, sinon on va vous descendre. » Les otages initialement paniqués sont un peu soulagés et espèrent, leurs familles imaginent le pire, les journalistes sont présents et retransmettent en direct. Les tireurs d'élite sont bien positionnés, ont le ravisseur en vue et&nb...

Diskou rektè Fritz Deshommes nan fineray Dr Audalbert Bien-Aimé

Société -

N ap pran tan, n ap pran anpil tan, pou n mezire gwosè pèt sa a nou fè  jounen jodi a ak lanmò Dr Audalbert Bien-Aimé.

Tankou n ap pran tan pou n konnen, pou n konprann,  tout dimansyon, tout kapasite ansyen  Direktè Prodiksyon Animal la, Ansyen Visdwayen Akademik lan, Ansyen  Prezidan CHCL la,  ansyen manm komisyon refom UEH la, ansyen manm Komisyon Syantifif la, ki te toujou rete yon pwofesè, yon chèchè, yon inivèsitè konplè. Epitou yon MOUN, yon mo...

Du mythe de la mer au « carnaval sur la mer » en Haïti

Société -

Je suis impatient d’assister au défilé du « carnaval sou lanmè « qui, entre autres, dans l’imaginaire des Port-au-Princéens et Port-au-Princéennes, se réalise au lendemain des festivités, soit le mercredi appelé dans la tradition catholique« Mercredi des Cendres ». Ce, pour donner suite à la conclusion d’un article sur le carnaval haïtien intitulé » Le Carnaval haïtien : Entre aliénation et libération politique » Publié le 2019-02-28 dans Le Nouvelliste. Le suspens crée...

Gaspiya : un vocable purement carnavalesque et capois (2 de 2).

Société -

Islam louis Etienne  

Le Père Noël est un personnage folklorique, archétypal, fictif et mythique lié à la fête de Noël dont les racines profondes remontent à des rites et croyances antiques. Il est associé à la Mère Noël. Le Père Noël tel que nous le connaissons aujourd'hui est issu d'un triple mouvement en profondeur : l’américanisation, l’uniformisation et la déchristianisation.  

 Il est p...

Gaspiya : un vocable purement carnavalesque et capois (1 de 2).

Société -

Islam Louis Etienne  

Le poids du passé  est une expression poétique de la conservation des souvenirs. Sa conservation est le moment essentiel du souvenir, c’est dire que la vérité du passé est la présence, sa présence si l’on veut dans le présent.    Le passé est ineffaçable et indestructible. Il survit en chacun de nous à chaque instant, et il pèse sur nous à tout moment. L’indestructibilité du souvenir est une formulation imagée de la présence...

Validation des acquis de l’expérience professionnelle (VAEP) en Haïti, un défi à relever

Société -

Ruben SANON

Ils sont nombreux ceux qui exercent des métiers de routine tant à Port-au-Prince que dans les villes de province. Fort souvent, ces gens n’ont pas eu la possibilité de fréquenter une école de formation professionnelle au préalable, ils apprennent leurs métiers dans une entreprise, dans un atelier, communément appelé chez nous «Shop», sur le tas par l’intermédiaire d’un autre professionnel qui lui aussi, dans la majeure partie des cas, apprenait son...

Le carnaval : une expression de manifestation populaire (1 de 2).

Société -

Islam Louis Étienne  

D’origine païenne, cette fête laïque est un produit colonial importé d’Europe. Au Moyen Age le carnaval était célébré comme les dernières réjouissances mettant fin aux festivités du nouvel An avant d’entrer dans la grande période de pénitence appelée Carême. À ses débuts, le carnaval haïtien a été un simple événement frénétique ; mais avec le temps, il se transforme en une parodie mettant en scène la vie sociale.  

 Depuis d...

Le carnaval une expression de manifestation populaire (2 de 2).

Société -

Islam Louis Étienne  

À partir des années 1970, Bossu céda sa place à un autre groupe « Champwel, « conduit par Rony et Amyot. Ce groupe  a conservé le même calendrier .Il avait pourtant   une clientèle plus huppée et plus  variée avec en majorité les professionnels de la ville qui se cachaient le visage  en utilisant un drap blanc.  

 Champwel était un groupe prestigieux qui n’avait pas de parcours détermi...