Rien ne va, mais tout est globalement sous contrôle

Editorial - Les propos tenus par le ministre des Affaires étrangères de la République d’Haïti devant le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies ne cessent de susciter étonnement et déception dans l’opinion. La situation est globalement sous contrôle, a dit le ministre assisté de deux anciens ministres des Affaires étrangères devenus ambassadeurs d’Haïti à l’ONU et à Washington. En une photo et une phrase on a pu voir la crème de la diplomatie haïtienne et connaître le fond de la pensée de nos responsables. Madame la Marquise tout va bien. Pendant ce temps, sans aucune violence, la deuxième journée de...

Crise haïtienne, les États-Unis d’Amérique se réveillent-ils ?

Editorial - Des ambassades, missions diplomatiques et organisations internationales réduisent leur fonctionnement, ferment leur porte, rapatrient leur personnel. Les hôpitaux et autres services essentiels sont à quelques heures ou à quelques jours de tomber en panne d’essence et de cesser toute leurs activités. Les bandits attaquent partout même les postes de police sans réaction des forces de l’ordre. Haïti en cette fin de septembre va au plus mal. A la capitale comme en province. Tous les acteurs tournent les yeux vers le plus puissant ami du pays, font de muettes prières, espèrent avec amertume -pour certains- que le salut viendra d’un réveil...

Haïti : Y a-t-il un pilote dans l’avion, une tour de contrôle ou des loups-garous sur la piste ?

Editorial - « Nous avons beaucoup de mal à nous déplacer en province pour alimenter nos antennes en diesel. Impossibilité de laisser PAP pour le grand nord et le grand sud. En plus de ça, les coupures de fibre optique sur la RN2 continuent à affecter la Grand'Anse. À PAP les choses avancent. » Celui qui a posté ce message sur Twitter est Maarten Boute, figure la plus emblématique de la Digicel, l’une des plus importantes entreprises d’Haïti. Ce message aurait pu être posté par n’importe quel chef d’entreprise en Haïti. Un petit détaillant, un madan sara, la première banque du pays...

Haïti entre les projecteurs de l’internationale et l’inaction locale

Editorial - La communauté internationale a remis Haïti dans son agenda après les émeutes des derniers jours. « Aujourd'hui, j'ai présenté mes excuses à Haïti pour l'assassinat de son président par des mercenaires colombiens », a déclaré depuis New York le président colombien Gustavo Petro. Le chef de l’Etat colombien fraîchement élu a participé à une réunion sur la situation haïtienne, ce mercredi. Quelques heures auparavant, le président américain avait déclaré : « Nous continuons à nous tenir aux côtés de notre voisin haïtien, confronté à la violence des gangs alimentée par la politique et à une énorme crise humaine, et nous appelons le monde...

Attendons la facture

Editorial - Depuis le début de la semaine, le pays connaît des jours tristes. Un peu partout dans le pays des scènes de pillage se déroulent. Institutions publiques et privées, organisations caritatives, établissements scolaires, entreprises commerciales de toute taille… sont pillés ou incendiés. Révolution pour certains, règlements de compte et manifestation de la haine sociale pour d’autres, les événements de cette semaine, qui confirment davantage la faillite de l’Etat, mettent Haïti sous les projecteurs. Ils confirment que le pays est comme un bateau ivre en pleine mer. Le capitaine du bateau et ceux qui l’accompagnent ne se soucient guère du sort des...