Deux jours de manifestations : 3 morts et des blessés

Publié le 2022-08-23 | lenouvelliste.com

Ce mardi, des habitants des villes des Cayes, de Miragoâne, de Petit-Goâve, de Jacmel ont tenu leur deuxième journée de mobilisation contre la vie chère, l’insécurité et la pénurie du carburant.

Deux personnes ont été tuées par balle au cours de cette journée. « Woodler Mesidor a été tué par balle à Carrefour Laval, aux Cayes, lors de la deuxième journée de protestation contre la cherté de la vie et l’insécurité.

Lors de la première journée de protestation, Judelin Michel, un adolescent de 16 ans, a été blessé par balle au niveau de sa jambe droite.

Fernio Noël est une autre victime des forces de l'ordre.  Il a été tué à Dexia 6 par des agents de la BLTS, ont rapporté des sources sur place. Fernio faisait partie d'un groupe de protestataires hostiles aux agents de la Police nationale d'Haïti (PNH) », a rapporté Jordany Verdieu, correspondant du Nouvelliste dans le Sud.

Il a également fait état de 3 blessés par balles au cours de cette même journée.

A Miragoâne, la manifestation s’est déroulée sans incidents majeurs. Il n’y a eu ni blessé ni mort.

Un peu plus près de la capitale, à Petit-Goâve, les manifestants étaient également dans les rues pour une deuxième journée consécutive. Jusqu’en début de soirée, des barricades ont été remarquées. Des heurts ont eu lieu entre protestataires et agents de l’ordre. Un blessé a été recensé dans cette ville, indique Richard Pierrin, photoreporter de Ticket Magazine. 

La situation n’a pas été différente dans la ville de Jacmel qui a également entamé sa deuxième journée de protestation. Des blessés ont été enregistrés dans cette ville. « Au moins cinq personnes ont été blessées par balle ce mardi 23 août 2022, lors de la deuxième journée de mobilisation, à Jacmel, contre l’insécurité et la vie chère. Il s’agit de Darley Content , Jeff Timothé, Jude Désir, Ardan Sauveur et Dénis Lainé. Ces derniers ont été transportés en urgence à l’Hôpital St Michel pour recevoir les soins que nécessite leur état, a fait savoir le correspondant du journal dans le sud-est, Pierre-Paul Ancion. 

Par ailleurs, un manifestant a été tué par balles à Delmas, lundi. Selon l’ancien parlementaire Serge Jean Louis, un militant politique a été tué par balle quand des individus armés, hostiles à la manifestation, ont fait feu en direction de la foule, lors d’une manifestation organisée à Port-au-Prince toujours contre la vie chère, l’insécurité et pour réclamer le départ du premier ministre Ariel Henry. 



Réagir à cet article