Première édition

Auteurs, illustrateurs et conteurs autour de la littérature jeunesse à Vive Haïti Livres

Publié le 2022-08-11 | lenouvelliste.com

De Port-au-Prince à Saint-Marc, de la ville de Nissage Saget au Cap-Haïtien, l’itinéraire de l’Association Vive Haïti Livres a permis aux illustrateurs, auteurs de livres, conteurs et animateurs de spectacles pour enfants de franchir trois départements du pays : l’Ouest, l’Artibonite et le Nord dans le cadre de la première édition du Salon National d’Illustration et de Littérature Jeunesse.

Du 20 au 24 juillet 2022, les ateliers d’écriture, de conte et d’illustration ont bourdonné avec des adolescents et des jeunes qui ont le goût de l’art. Ce goût, pour le président de l’Association Vive Haïti Livres, François Nedje Jacques : « Il est plus qu’une nécessité de partager le livre et nourrir l’espoir en Haïti. Contribuer au renforcement de la culture, c’est renforcer notre identité de peuple et poser les bases d’un meilleur avenir. »

Dans le cadre du programme «Kore Kilti» de Vivario Haïti, en partenariat avec l’Union européenne et Chantiers du Sud, l’Association Vive Haïti livres a réussi le pari de mettre en commun illustrateurs, auteurs de livres jeunesse et conteurs qui donnent de la voix aux textes en leur permettant de cheminer à travers de nouvelles voies.

En atelier sous la supervision de Jean Francisco Silva

À Port-au-Prince, au local du Centre Culturel  Pyepoudre, du côté de Bourdon, des enfants, jeunes et adultes ont pris plaisir à dessiner en atelier sous la supervision de Jean Francisco Silva, le grapheur qui habille les murs de Port-au-Prince avec ses multiples fresques. Cet artiste aux multiples talents, peintre, grapheur et illustrateur, a attiré dans son atelier, Pyepoudre, tout un monde intéressé à l’illustration de livres jeunesse. Au Centre de lecture et d’animation culturelle (CLAC) de la ville de Saint-Marc et à l’Alliance française du Cap-Haïtien, le même engouement a saisi plus d’un.

Silva, - qui a illustré l’album « Mari ak son lannwit yo », un texte de Gilbert Mirambeau, a attiré aussi l’attention avec ce livre jeunesse au parfum écologique dont l’histoire touche par la sensibilité du texte et des dessins.

Un petit nombre d’auteurs, habitués au grand déplacement à travers le pays, a pris part à ce rendez-vous autour de l’art et du livre à un moment où les activités culturelles claudiquent en Haïti à cause de l’insécurité galopante.

À bord de la caravane du Salon national d’illustration et de littérature jeunesse : Marc Exavier (auteur), Sabine Legros (auteure), Stephania Dugazon (auteure), Claude Bernard Sérant (auteur), Lesly Lalanne (auteur), Audeva Joseph (auteure-illustratrice), Karl Heins Desroches (auteur-illustrateur), Taïna Tranquille (auteure), Chelson Ermoza (auteur-conteur), Patrick Cephacil (auteur), Junie Thomas (resp littérature jeunesse), Lakou kajou et Jean Philippe Etienne (correcteur et animateur de spectacles pour enfants).

Après une journée d’animation dans la capitale, la caravane de l’association Vive Haïti Livres a pris la direction du département de l’Artibonite. L’équipe a posé ses valises au Centre de lecture et d’animation culturelle de Saint-Marc. Aussitôt que Jean-Philippe Étienne, dit Pipo, a eu le temps de souffler, il a entamé une animation du tonnerre. Les chansons du répertoire de Pipo n’attirent pas seulement des enfants, même les parents de ces petits bouts de chou se sont mis dans la partie, imitant le rugissement des motos, leur pétarade, le galop des chevaux et la posture d’une poignée d’animaux.

Avec Pipo, c’était le carnaval en plein été. La petite colonie de fêtards ruisselait sous le soleil, le cœur en fête. À leur tête, un véritable boute-en-train qui a transformé la cour du CLAC en lieu de réjouissance. Ce que cet animateur a réussi à Saint-Marc, il n’a pas pu le faire à l’Alliance française où l’atmosphère studieuse des classes ne se prêtait pas au bouillonnement du bonheur strident et de la musique à plein régime. Le bonhomme s’est cantonné dans des ateliers avec des jeunes qui rêvent d’écrire leur premier livre.

Marc Exavier, l'auteur de « Nayou»

Le professeur Marc Exavier, auteur de la série « Nayou», un livre jeunesse à succès auprès des parents et enfants, a partagé ses expériences d’écrivain avec le public de l’Alliance française du Cap-Haïtien. Tout au cours de ses échanges avec les jeunes, il a montré l’importance de la lecture. N’écrit pas seulement qui a l’envie de s’exprimer par l’écriture. Tout un cheminent dans le monde du livre au pays de la bibliothèque est nécessaire. Et c’est même un secret de polichinelle lorsque Marc Exavier le dit sur tous les tons. À l’Alliance française du Cap-Haïtien, au CLAC de Saint-Marc et à Pyepoudre, Port-au-Prince, il a déployé le même arsenal d’arguments en atelier.

Dans la cour de l’Alliance française du Cap-Haïtien, tout comme au CLAC et à Pyepoudre, on a retrouvé des tables recouvertes de livres. Auteurs et illustrateurs n’ont jamais vraiment eu le temps de s’asseoir et de signer. Tous étaient assignés à des ateliers. On notera que l’association Vive Haïti Livres a fait l’acquisition de plusieurs ouvrages de chaque auteur qui partage leurs expériences avec ses jeunes en atelier. 



Réagir à cet article