Crise politique/Dialogue

Que devient le comité de médiation après la rencontre Denis-Henry ?

Publié le 2022-05-13 | lenouvelliste.com

Alors que le comité de médiation avait pour mission de faciliter le dialogue entre les protagonistes de la crise, Magali Comeau Denis, membre influent de l’accord de Montana, et le Premier ministre Ariel Henry, initiateur de l’accord du 11 septembre, se sont rencontrés sans passer par le comité. Un membre de cette structure a confié au Nouvelliste qu’ils comptent poursuivre le processus de médiation entre les acteurs « puisqu’il n’y a pas eu d’entente après la rencontre entre Mme Denis et M. Henry… »

« Un Premier ministre peut rencontrer n’importe qui quand il veut. Cela ne nous concerne pas. D’autant en plus qu’il n’y a pas eu de décision après cette rencontre », a confié un membre du comité de médiation sous couvert de l’anonymat.

« Nous autres, au sein du comité de médiation, nous avons une mission et nous restons dans le cadre de cette mission », a fait savoir notre contact, membre du comité de médiation joint par téléphone vendredi par Le Nouvelliste.

Ce membre du comité de médiation a expliqué au journal que le Premier ministre avait déjà manifesté sa volonté et donné la garantie qu’il participerait au processus de dialogue sous le leadership du comité de médiation. « C’est ce que le Premier ministre nous a dit lors d’une rencontre avec lui. Nous allons continuer à rencontrer les acteurs… », a annoncé notre source au sein du comité de médiation.

Ce comité de médiation est composé  de monseigneur Ogé Beauvoir de Religions pour la paix, Laurent St Cyr de la Chambre de commerce et d'industrie d'Haïti (CCIH) et de Jean Robert Charles de la Conférence des recteurs, présidents et dirigeants des universités et institutions d'enseignement supérieur haïtiennes (CORPUHA). Il a été formé à l’issue d’une rencontre au cours du mois de mars dernier entre la représentante du secrétaire général de l’ONU en Haïti, Helen La Lime, des responsables d’organisations politiques signataires de divers accords et des représentants du gouvernement.

Cette structure devait permettre aux acteurs politiques et de la société civile de trouver un large consensus en vue de sortir le pays de la crise.

La rencontre du mercredi 11 mai entre Magali Comeau Denis, membre influent de l’accord de Montana, et le Premier ministre Ariel Henry, initiateur de l’accord du 11 septembre, embarrasse les membres du comité de médiation qui espérait faciliter un dialogue plus large entre les acteurs politiques.

Ariel Henry et Magali Comeau Denis projettent de se rencontrer à nouveau ce week-end, selon ce qu’avait déclaré, jeudi matin, sur Magik 9, Jacques Ted St-Dic, membre du Bureau de suivi de l’accord de Montana.



Réagir à cet article