Kenneth H. Merten : Haïti a besoin d'un accord des accords pour faire avancer le pays

Publié le 2021-12-13 | lenouvelliste.com

Les Etats-Unis appellent à un accord des accords pour débloquer la situation politique en Haïti, a confié le chargé d'affaires américain, Kenneth H. Merten, en interview avec radio télé Ginen, lundi 13 décembre 2021. Le pays a besoin « d’un accord des accords », a-t-il dit. « Dans notre analyse, a poursuivi Kenneth H. Merten, c’est ce dont Haïti a besoin. Nous encourageons tout le monde à se mettre d’accord dans un accord pour faire avancer le pays. C’est la seule façon, selon notre logique, de débloquer la situation politique ». 

Le diplomate américain a souligné qu’il y a le groupe de Montana, celui du 11 septembre et d’autres acteurs ont élaboré des plan de sortie, a-t-il dit, en s’exprimant publiquement et pour la première sur la formation du nouveau cabinet ministériel  du Premier ministre Ariel Henry. « Comme vous le savez, le Premier ministre Henry a formé un nouveau cabinet. Les Etats-Unis attendent toujours que les acteurs politiques haïtiens, la société civile, le secteur privé, les chefs religieux et la diaspora trouvent une solution dirigée par les Haïtiens pour ouvrir la voie vers les élections lorsque les conditions sur le terrain le permettront », a dit Kenneth H. Merten qui a peur que le pays ne rate des opportunités économiques « à cause des problèmes politiques ».

C’est en Haïti que les solutions doivent être trouvées par les Haïtiens, pour les Haïtiens, a insisté Kenneth H Merten. « Nous ne voulons pas nous immiscer dans les affaires des Haïtiens .On nous avait accusés d’interférence. Nous ne le ferons plus. Nous ne l’avons pas fait avant. C’est ce que je veux souligner », a dit Merten en esquissant un sourire ». « Nous ne voulons pas qu’on nous accuse d’ingérence », a poursuivi le diplomate Américain qui a fait part de ses préoccupations par rapport à l'insécurité. «Les Haïtiens ne peuvent pas circuler librement. Cela pose un gros problème pour les business, pour chaque citoyen Haïti», a dit Merten.



Réagir à cet article