ANI

L’Agence nationale d’intelligence opérationnelle, les adversaires de Jovenel Moïse sous surveillance

« Nous avons déjà commencé à surveiller beaucoup de choses dans le pays… », a déclaré mardi le président de la République, faisant référence au travail de l’Agence nationale d’intelligence (ANI) créée par décret présidentiel le 26 novembre 2020.

Robenson Geffrard
Par Robenson Geffrard
19 janv. 2021 | Lecture : 3 min.

« Nous avons déjà commencé à surveiller beaucoup de choses dans le pays… », a déclaré mardi le président de la République, faisant référence au travail de l’Agence nationale d’intelligence (ANI) créée par décret présidentiel le 26 novembre 2020. Jovenel Moïse a fait savoir que ceux qui tentent de déstabiliser le pays sont désormais sous surveillance de l’ANI et qu’ils ne pourront plus agir comme en 2018, 2019 et 2020.

Alors que le chef de l'État avait sollicité et obtenu l’expertise de l’Office de la protection du

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.