« INITE existe bel et bien », clament les membres de sa coordination nationale

Publié le 2019-05-16 | Le Nouvelliste

Le parti INITE n’a pas été dissous, ont précisé les membres de la coordination nationale mardi en conférence de presse. L’ex-député Levaillant Louis-Jeune, coordonnateur national du parti, a dit vouloir faire taire les « mensonges ». « Je veux apporter un démenti formel. Le parti continue d’exister. Il a toujours été fonctionnel et il le restera. INITE entend rester sur l’échiquier politique haïtien pour les années à venir », a-t-il déclaré, soulignant que le parti INITE a son mode de fonctionnement, dicté par son statut et ses règlements intérieurs. Par conséquent, argue-t-il, en aucun cas, un quelconque membre fondateur ne peut prétendre le dissoudre.

Levaillant Louis-Jeune a rappelé que le parti qu’il dirige comptait des élus au Parlement et au niveau des collectivités territoriales. Cela dit, avance-t-il, le parti est donc la propriété de ses élus et de tous ceux qui y militent. « Par conséquent, ces élus doivent être consultés en congrès pour discuter d’une éventuelle dissolution », soutient-il.

Dans la même veine, le sénateur Sorel Jacinthe, porte-parole du parti, a fait remarquer que plus de 90% des élus restent attachés au parti. « Les 5 députés, les 11 maires élus sur 12, les 30 Casec restent au parti. Au niveau de la coordination nationale, seulement 5 membres, Paul Denis, Rosemila Petit-Frère, Ariel Henry, Jean Dieudonné Lubin et Réjouis Elius, sont partis. L’ensemble de la coordination est restée fidèle à INITE », a-t-il fait savoir. Le porte-parole a également rappelé que la coordination avait écrit au ministre de la Justice pour protester contre la résolution adoptée par ceux qui ont voulu dissoudre le parti créé par feu René Préval. S’arc-boutant sur la loi sur les partis politiques notamment l’article 57, Sorel Jacinthe avance que seul un congrès peut décider de la dissolution d’un parti. Selon lui, cette disposition est également prévue dans les statuts du parti.

En réponse à la protestation de la coordination, Jean Roudy Aly, ministre de la Justice, avait adressé une correspondance à la coordination nationale. Dans ce document, dont le journal détient une copie, le ministre dit accuser réception de la correspondance par laquelle la coordination proteste contre la velléité de certains membres du parti de le dissoudre en violation des articles 5 et 5-7 des statuts dudit parti. « Le ministère donne acte à la coordination nationale de sa protestation. En conséquence, la situation du parti demeure inchangée jusqu’à nouvel ordre », écrit Jean Roudy Aly.

Relevé de compte en main, le coordonnateur de l’INITE a par ailleurs démenti les allégations selon lesquelles la subvention accordée par l’État haïtien au parti aurait été dilapidée.  « INITE a reçu plus de 8 millions de gourdes. Nous n’avons pas dépensé 1 million de gourdes sur 2 ans. La subvention n’a pas été allouée pour être distribuée, mais pour renforcer le parti. Nous avons eu des discussions sur la meilleure méthode pour ce faire. Entre-temps, l’argent (7 millions et 643 mille gourdes) est resté sur le compte du parti domicilié à la BNC », a-t-il détaillé.

Levaillant Louis-Jeune a enchaîné pour souligner que le compte en question n’appartient pas à INITE en tant que parti, mais à « Inite patriyotik », une plateforme composée de MOP, la Colombe et Inite comme  membre principal. « Ce compte est géré par Paul Denis, qui était le coordonnateur général d’Inite patriyotik, Dr Ariel Henry qui était trésorier d’Inite patriyotik et Marie-Denise Claude secrétaire générale. Deux signatures sont requises pour tout retrait. Et un retrait doit être décidé par la coordination nationale. Il n’y a jamais eu de corruption au niveau d’INITE », soutient-il.

Le coordonnateur Levaillant Louis-Jeune a souhaité bonne continuation et bonne chance à ses anciens collègues pour lesquels il avait beaucoup de considérations.  « On a été d’accord pendant un certain temps. S’il arrive que nous ne puissions plus continuer la route, je n’ai qu’à les souhaiter bonne chance », a-t-il déclaré.

Les désormais ex-membres d’INITE, Paul Denis en tête, ont lancé vendredi dernier un nouveau parti dénommé INIFOS. Cette structure qui se réclame de la gauche est dirigée par Paul Denis, coordonnateur national ; Ariel Henry, coordonnateur national adjoint ; Jean Ardouin Louis-Charles, secrétaire général; Rosemila Petit-Frère; porte-parole ; Patrick Severin, trésorier ; Jean Dieudonné Lubin, coordonnateur des questions organisation ; Réjouis Elius, coordonnateur aux finances.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".