Besoin de poème

Un poème pour raconter Jovenel Moïse, cette voix d’outre-tombe qui nous parle

Ce poème cadencé par des accents d’Arthur Rimbaud, le poète aux semelles de vent, est un long fleuve lyrique extrait de « La Transe des Masques », un ouvrage signé Marnatha Irène Ternier paru sous le label de C3 Édition en 2024. Trente quatre pages d’une prodigieuse densité.  Trente quatre pages de cri pour rendre Hommage à Jovenel Moïse, le président assassiné dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, dans sa résidence privée à Pèlerin 5, dans les hauteurs de Pétion-Ville. Ce poème de Ternier empoigne le cœur.

Marnatha Irène Ternier
Par Marnatha Irène Ternier
08 juil. 2024 | Lecture : 9 min.

Ma ville de confusions
Ma ville de grèves
Ma ville de soulèvements généraux
Ma ville d’état de siège
De barricades enflammées
Et de propos tonitruants
Contre un Président élu
Qu’on rêve de mortifier
De juguler
De projeter dans la fosse aux lions
D’assassiner
Je la cherche encore
parmi les ruines

Ma ville parle et parle
Tel un poème qui se rumi

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.