La Police nationale n’arrive toujours pas à reprendre le contrôle de Mariani

Malgré la présence de véhicules blindés et plusieurs unités spécialisées, la Police nationale peine à reprendre le contrôle de Mariani, situé entre les communes de Carrefour et de Gressier. Envahi par des bandits depuis le 1er novembre dernier, cet important tronçon de la route nationale numéro 2 qui donne accès aux départements du grand Sud est devenu un « No man’s land » comme Martissant l'est depuis le 1er juin 2021.

Robenson Geffrard
Par Robenson Geffrard
06 déc. 2023 | Lecture : 3 min.

Point de rançonnement sur la route mis en place par les bandits, attaque contre les passants, détonations d’armes automatiques le jour comme la nuit... Mariani se vide de plus en plus de ses habitants et devient un zone fantôme à l’instar de plusieurs autres quartiers de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince occupés par des groupes armés. Depuis le 1er novembre dernier, ce quartier situé entre les communes de Carrefour et de Gressier s

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.