Déportation massive de migrants haïtiens

« La République dominicaine devrait tomber sous les sanctions de la communauté internationale», soutient Sam Guillaume du GARR

Le responsable de communication et de plaidoyer du Groupe d’appui aux rapatriés et aux réfugiés (GARR), Sam Guillaume, invite la communauté internationale à adopter des dispositions pour forcer la République dominicaine à suspendre la « chasse aux migrants Haïtiens ». Selon lui, la communauté internationale devrait aussi prendre des sanctions contre le pays voisin qui, souligne-t-il, maltraite les migrants haïtiens.

Germina Pierre Louis
Par Germina Pierre Louis
23 nov. 2022 | Lecture : 3 min.

Les expulsions massives de migrants haïtiens de République dominicaine augmentent. « Les conditions s’enveniment. Nous nous rendons compte qu’il y a une chasse aux Haïtiens en République dominicaine. Ils sont traqués peu importe leur statut. Ils les maltraitent, violent tous leurs droits, ils sont mis en prison ; ils leur déchirent les documents pouvant leur permettre de s’identifier avant de les rapatrier. Nous nous rendons compte qu’il y a des étrangers qui subissent le même sort que les Haïtiens en fonction de la cou

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.