« Nous ne pouvons pas sacrifier l'école, sinon c'est tout le pays qu'on sacrifie », s’alarme le professeur Patrice Dalencour

Le professeur Patrice Dalencour appelle à la collaboration de tous pour sauver l’année scolaire 2022-2023. Il souligne que le dysfonctionnement des écoles a des impacts considérables sur la qualité éducative en Haïti qui, selon lui, se dégrade davantage.

Germina Pierre Louis
Par Germina Pierre Louis
07 oct. 2022 | Lecture : 5 min.

Alors que la crise politique multiforme que connaît le pays hypothèque la rentrée scolaire fixée au lundi 3 octobre, l’ancien ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Patrice Dalencour, appelle à la réouverture des classes. « Il faut trouver un moyen pour ouvrir les portes des écoles. Plus la crise sera longue, plus on aura besoin de sauver les enfants. Pouvez-vous imaginer ce que cela engendrerait si des générations d’enfants n’allaient pas à l’école ? Si on vérifie l'âge des trois quarts d

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.