Pour sortir durablement de la crise multidimensionnelle haïtienne

Comme en 1986, comme à chaque changement de gouvernement depuis deux siècles, le pays, depuis 2021 et l’assassinat du président Jovenel Moïse, retrouve sa dynamique habituelle faite de crimes crapuleux, de prise de contrôle du territoire par des gangs armés, de destruction institutionnelle, de décapitalisation économique et sociale accélérée et d’appauvrissement massif des populations.

Le Nouvelliste
Le Nouvelliste
28 septembre 2022 | Lecture : 16 min

Comme en 1986, comme à chaque changement de gouvernement depuis deux siècles, le pays, depuis 2021 et l’assassinat du président Jovenel Moïse, retrouve sa dynamique habituelle faite de crimes crapuleux, de prise de contrôle du territoire par des gangs armés, de destruction institutionnelle, de décapitalisation économique et sociale accélérée et d’appauvrissement massif des populations. La présence des Nations Unies et l’évolution des mœurs politiques surtout depuis le démantèlement de l’armée n’ont pas facilité la tâche à ceux qui voudrai

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.