Besoin de poème

Ce jeune poète qu’on appelle Jean Emile Alfred

La jeune écriture poétique de Jean Emile Alfred est belle, simple au cœur même de sa complexité teintée d’intelligences créatrices, d’automatisme, d’émotions inattendues et de moments à refaire ou à comprendre suivant le rythme musicale des folies multicolores et necessaires qui habitent tout créateur.

Le Nouvelliste
Par Le Nouvelliste
28 sept. 2022 | Lecture : 4 min.

La jeune écriture poétique de Jean Emile Alfred est belle, simple au cœur même de sa complexité teintée d’intelligences créatrices, d’automatisme, d’émotions inattendues et de moments à refaire ou à comprendre suivant le rythme musicale des folies multicolores et necessaires qui habitent tout créateur. Du haut de sa vingtaine fraîche (21 ans), Jean Emile Alfred a à son compte de lecteur gourmand des livres comme : Bisuit Leta, Brûler, Jòf et Attention peinture ! de Georges Castera; Sezon Papiyon (Pwezi anwoule) de Manno Ejèn

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.