Qui est Rey Nèg Okap ?

La photographie a gagné un nombre incalculable d’adeptes depuis l’avènement du règne des réseaux sociaux où tout passe par le visuel. Dans cet univers où la compétition est rude et de taille, certains ont vite fait d’abandonner, d’autres en font un véritable empire et certains autres s’y adonnent à temps partiel. Remyson Charlot connu sous le nom de Rey Nèg Okap peut définitivement être classer dans la seconde catégorie. Le natif du Cap-Haitien comme l’indique son trademark a réussi à se construire une place et une visibilité avec sa caméra et aussi grâce au milieu musical haïtien.

Publié le 2022-08-16 | lenouvelliste.com

À New-York où il a posé ses valises depuis près de 10 ans, Rey Nèg Okap est comme une célébrité au sein de sa communauté. La raison en est simple, il est photographe. En effet, le jeune homme est à la tête d’une entreprise de photographie grâce à laquelle, il a réussi à su se créer une certaine notoriété dans le milieu culturel haïtien. Sa popularité, il l’attribue avant tout à la musique haïtienne, au Compas : « J’ai commencé par me démarquer lorsque mes collaborations avec Klass ont vu le jour. Et ma gratitude est totale envers son maestro Richie qui m’a particulièrement soutenu et encouragé à exercer mon talent », affirme l’homme de 31 ans. Dans ces propos remplis de gratitude, l’on ressent toute la solidarité du Grand Nord.

Tout a commencé en 2014 lorsqu’il lui a fallu choisir une carrière. Amoureux de la photographie depuis son adolescence, il s’est dirigé vers le York College pour un cursus de deux années en photographie. « J’ai compris qu’il fallait me former si je voulais vraiment en faire mon métier. Je me suis demandé pourquoi pas et j’ai foncé », confie-t-il. Depuis, Rey Nèg Okap est sur tous les fronts. Il est présent dans la majorité des événements culturels de grandes envergures pour la communauté haïtienne de New York : festivals, bals, fêtes privées. Quant aux party-people, ils se l’arrachent. Le jeune homme a également tissé des liens étroits avec des promoteurs très actifs de la sphère musicale dans la ville qu’il décrit comme sa ville d’adoption.

Outre ses contrats, qui proviennent majoritairement des membres de sa communauté, ce jeune marié et père de famille entretient un studio de photographie situé à Brooklyn, plus précisément à Nostrand Avenue. Il vit donc exclusivement de la photographie. Remyson Charlot ajoute que son succès est lié à la qualité de sa production : « Ma manière d’utiliser le Lightning rend mes créations vivantes. En plus, je suis un rapide. Mes clients ont la garantie que leurs photos seront livrées dans les 24 heures qui suivent. Ainsi, les photos restent d’actualité et ils peuvent rapidement les publier […] honnêtement je n’ai fait qu’apporter des solutions à des problèmes que j’entendais le public exprimer par rapport à certains photographes », explique celui qui a réalisé la production « The making of Ret nan Liy ou » sorti en 2018 pour le compte du groupe Klass.

Parallèlement à la photographie, celui qui se fait appeler Rey Nèg Okap est étudiant. Comme une grande majorité de nos compatriotes installés au pays de l’oncle SAM, il se dirige vers la filière santé. « Je poursuis une certification en thérapie respiratoire (respiratory therapy) au MANDL College, je serais diplômé dans un an », raconte-t-il. Cette décision, de reprendre l’école a été guidée, d’après ces dires par un pressant besoin d’aider. Après avoir perdu de nombreux proches à cause de la pandémie, il a décidé qu’il était temps de s’y lancer. Il reconnaît cependant que travailler dans ce domaine-là lui permettra de toujours avoir du travail : « Il y a une certaine instabilité avec la photographie d'événements. Les fêtes et les événements culturels ne se déroulent pas toute l’année surtout que je suis installé à New York et les saisons font souvent des histoires ici », raconte celui qui a pris naissance dans la deuxième ville du pays : Cap-Haitien.

Pour lui, l’appellation Rey Neg Okap n’est pas seulement un pseudonyme, il en a légalement fait son trademark : « Ce nom a été dans un premier temps, un moyen pour mes camarades de me distinguer des autres Rey, mais aujourd’hui j’en ai fait ma marque. Mon studio est aussi enregistré sous ce nom. Legalman gen yon Nèg Okap nan biznis lan isi an, mpa konn pou fanm Okap », lance-t-il taquin. Ainé d’une famille de deux garçons, ce natif du taureau se présente comme quelqu’un de très aimable et d’authentique. C’est également, d’après lui, la clé de son succès. À part prendre de soin de sa famille, il jongle entre les shootings, très content d’avoir pu concilier passion et gagne-pain.



Réagir à cet article