Dossier Jovenel Moise : Samir Handal de retour aux États-Unis

Publié le 2022-08-05 | lenouvelliste.com

« Samir Handal, recherché par la justice haïtienne pour son implication présumée dans l’assassinat du président Jovenel Moïse, libéré après plusieurs mois d’incarcération en Turquie, est de retour aux États-Unis, a fait savoir son cabinet d’avocats, Greenberg Traurig. «  Nous sommes content que l’État de droit a prévalu et que Samir, innocent des accusations portées contre lui, ne tombe pas dans les griffes de la justice haïtienne », a indiqué l’avocat Pulecio- Boek, de ce cabinet d’avocats à Washington, peut-on lire dans une dépêche en créole de la Voix de l’Amérique.

«  Nous cherchons maintenant un soulagement contre la partie qui a cherché à impliquer Samir Handal dans ce crime horrible », a-t-il ajouté. Le cabinet Greenberg Traurig a convaincu Interpol de lever l’alerte rouge concernant Samir Handal en attendant une décision pour son annulation. Les avocats de Handal ont porté plainte contre Haïti par devant la Commission interaméricaine des droits de l’homme.

Les avocats de Handal, selon la dépêche de la Voix de l’Amérique, ont voyagé en Turquie et en Haïti pour chercher des preuves pour démontrer l’innocence de Handal. Les avocats ont indiqué que ce sont ces preuves qui ont permis de bloquer son extradition vers Haïti et de demander la levée de l’alerte rouge d’Interpol.

Un tribunal turc avait rejeté une demande d'extradition de Samir Handal, recherché par Haïti pour son implication présumée dans l'assassinat du président Jovenel Moïse, début juillet 2021. 

Handal avait déclaré qu'il était innocent. « J'ai loué un espace de bureau pour une clinique médicale pour le Dr (Emmanuel) Sanon », avait-il déclaré au tribunal turc lors d'une précédente audience. « Je n'ai jamais participé à aucune réunion, je n'étais au courant de quoi que ce soit. J'ai entendu parler de l'assassinat à la radio et sur les médias sociaux », a-t-il déclaré le 30 mai, selon cette dépêche.  

Trois suspects: Rodolphe Jaar, John Joel Joseph, Mario Antonio Palacios Palacios sont incarcérés aux Etats-Unis à cause de leur implication présumée dans cet assassinat. Plus d'une quarantaine de suspects sont écroués en Haïti. D’autres, dont Joseph Félix Badio, Wendell Coq Thélot sont en cavale. Le juge d’instruction, Walter Wesser Voltaire, est en charge de ce dossier. 



Réagir à cet article