Produits pétroliers/Insécurité

Six camions-citernes transportant du carburant détournés à Varreux par des bandits

Les groupes armés qui contrôlent le centre de Port-au-Prince ont détourné, le mardi 3 mai, six camions-citernes transportant du carburant. Les bandits lourdement armés ont intercepté ces camions alors qu’ils quittaient le terminal pétrolier de Varreux. Depuis lundi, une vive tension règne dans la zone où beaucoup de détonations d’armes automatiques résonnent. Une situation qui a paralysé le fonctionnement du plus grand terminal de stockage de carburants du pays.

Publié le 2022-05-03 | lenouvelliste.com

Alors que le pays fait face à une pénurie de carburants depuis plusieurs semaines, les groupes armés qui contrôlent la zone de Varreux renouent avec leur ancienne habitude qui consiste à paralyser le fonctionnement du plus important terminal pétrolier du pays. « La zone de Varreux connait depuis lundi une vive tension. Ce mardi, ils ont détourné six camions-citernes appartenant à différentes compagnies. Par la suite, les autorités policières ont envoyé un véhicule blindé qui a permis la reprise des activités », a expliqué au journal une source au terminal de Varreux.

Si le lundi 2 mai aucun camion-citerne n’avait quitté le terminal de Varreux, le mardi 3 mai quelques camions ont pu quitter le centre de stockage avec leur citerne remplie.

Cependant, les opérations de livraison ont été interrompues tôt dans la journée du mardi à cause de la situation de tension. Les responsables du terminal souhaitent que la sérénité nécessaire revienne pour pouvoir fonctionner ce mercredi.

Des opérateurs dans le secteur pétrolier ont fait savoir au journal que bon nombre de camions-citernes sont bloqués à Santo depuis le dimanche 24 avril à cause de la guerre des gangs dans la plaine du Cul-de-Sac. Une situation qui, selon eux, peut compliquer davantage l’approvisionnement des stations d'essence à travers le pays, notamment à Port-au-Prince.  

Dans un communiqué publié le 2 mai, le Bureau de monétisation des programmes d’aide au développement (BMPAD) a informé que 287 500 barils de gazoline et de diesel sont arrivés à Port-au-Prince le week-end écoulé. « Les deux bateaux de carburants attendus sont arrivés à Port-au-Prince comme prévu,
avec une cargaison de 287 500 barils de gazoline et de diesel pour toutes les compagnies
pétrolière, soit respectivement 154 500 barils de gazoline et 133 000 barils de diesel », selon le BMPAD.

Le BMPAD souligne que les terminaux de Thor et de Varreux ont travaillé tout le week-end, dimanche, y compris le 1er mai afin d'approvisionner le plus grand nombre possible de stations d'essence dans tout le pays.

Le navire M/T MATHILDE ALPINE, arrivé le 29 avril, transportait 27 500 barils de gazoline et
le M/T EL MEDIA, arrivé le samedi 30 avril 2022, 127 000 barils de gazoline ainsi que 133 000
barils de diesel, précise le BMPAD.

Des opérateurs pétroliers disent craindre comme l’année dernière, une indisponibilité du carburant dans les terminaux et l’impossibilité de les acheminer aux stations-service à cause des agissements des groupes armés.



Réagir à cet article