Les États-Unis exhortent le groupe de Montana à des discussions sérieuses avec Ariel Henry et d’autres acteurs

Publié le 2022-01-10 | lenouvelliste.com

Le sous-secrétaire d’Etat américain pour les affaires de l’hémisphère Ouest, Brian A. Nichols, assisté par le chargé d’affaires américain, Kenneth H. Merten, a indiqué s’être entretenu avec des représentants de l’accord de Montana et appelé ces derniers à des « discussions sérieuses » avec le Premier ministre Ariel Henry et d’autres acteurs clés afin de trouver une solution conduisant à des élections libres et équitables en Haïti, lundi 10 janvier 2022. « Aujourd'hui, le CDA Merten et moi-même avons rencontré des représentants du groupe Montana d'Haïti. Nous les avons exhortés à s'engager dans des discussions sérieuses avec le Premier ministre Ariel Henry et d'autres parties prenantes clés sur une solution unifiée dirigée par les Haïtiens qui ouvre la voie à des élections libres et équitables », a indiqué M. Nichols dans un tweet.

Entre-temps, il sera question de dialogue entre différents acteurs politiques, signataires de différents accords entre le 13 et le 19 janvier, en Louisiane, aux Etats-Unis, à l’initiative de plusieurs organisations de la diaspora haïtienne. La Fédération de la diaspora haïtienne (HDF), l'Association médicale haïtienne (AMHE) et le Comité d'action politique de la diaspora haïtienne (HDPAC) et son partenaire affilié à Haïti GIPHADREC ont formé le Groupe d'intérêt de la diaspora haïtienne pour convoquer « Haiti Unity Summit », du 13 au 19 janvier 2021, au Southern University Law Center, Nelson Mandela Center for Public Policy, à Baton Rouge, en Louisiane, a appris le journal dans un communiqué. 

 Intitulé « Sommet de l'unité d'Haïti », l'objectif est de fournir une plateforme pour les différentes factions politiques et la société civile haïtienne en Haïti afin qu'elles négocient une solution permanente à la crise politique et de jeter les bases d'un gouvernement de transition qui organisera des élections équitables dès que possible. Le sommet, a poursuivi ce communiqué, réunira les protagonistes invités des différents « accords » – accord de Montana, accord de la Primature, accord Cesco, accord PEN et Akò Lari, en plus des membres influents de la société civile – paysans, vodous, femmes et autres représentants religieux », selon ce communiqué. Le bureau de suivi de l’accord de Montana a décliné l’invitation à participer à ce sommet. Dans une lettre à M. Wilson André, Coordonnateur National de GIPHADREC dont copie conforme a été envoyée à M Fritz CLAIRVIL, BS, MPA Secrétaire général,

Coordonnateur International de la HDPAC, le bureau de suivi de l’accord de Montana a indiqué avoir reçu l’invitation à participer à ce sommet à Bâton Rouge, en Louisiane.

« Le Bureau de Suivi de l’Accord, a bien reçu votre invitation datant du 28 novembre 2021, et vous félicite pour cette louable initiative. Cependant, après analyse, le Bureau de Suivi de l’Accord se trouve contraint de décliner l’invitation. Le fait est que le BSA est déjà en pourparlers de manière régulière avec les parties prenantes et il se trouve que le dernier point de l’agenda de la dernière rencontre avec M. Ariel Henry, était justement la planification d’une rencontre similaire », a indiqué cette lettre signée par 7 représentants du BSA dont Magali C. Denis, Lesly Voltaire.

« Nous demeurons convaincus que la diaspora a un rôle crucial à jouer à ce carrefour historique pour l’avenir de notre nation, en tant qu’actrice de la société civile haïtienne, qui d’ailleurs, à ce titre, est représentée au sein du Conseil National de Transition (CNT) avec le maximum de sièges, soit trois places », pouvait-on lire dans cette lettre.



Réagir à cet article