Au menu d’un mardi d’octobre dans le bourbier haïtien….                       

Deuxième jour de grève nationale contre l’insécurité, la pénurie de carburant aggravée par les gangs du G-9, multiplication des appels au départ du Premier ministre Henry et envoi par les USA de personnel en quantité suffisante pour obtenir la libération de 17 missionnaires, dont 16 Américains kidnappés depuis onze jours par le gang 400 Mawozo… au menu d’un mardi d’octobre dans le bourbier haïtien.                                                       

Roberson Alphonse
Par Roberson Alphonse
28 oct. 2021 | Lecture : 5 min.

Ce mardi, pour une deuxième journée consécutive, le commerce, les écoles, les banques commerciales, l’administration publique, les transports… sont restés paralysés à Port-au-Prince et dans les grandes villes de province sur fond d’aggravation de la pénurie d’essence provoquée par les gangs qui ont resserré leur étau autour du terminal pétrolier de Varreux, a appris Le Nouvelliste.                        

 Si la situation pénalise la population et conduit

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.