Les États-Unis s’excusent du mauvais traitement infligé aux migrants haïtiens par des gardes frontaliers au Texas

Publié le 2021-10-01 | lenouvelliste.com

Juan Sebastien Gonzalez, assistant spécial auprès du président Biden et directeur principal du Conseil national de sécurité pour les Amériques, a réagi aux mauvais traitements infligés aux migrants haïtiens à la frontière entre les États-Unis et le Mexique. L’officiel américain, de passage en Haïti dans le but d'aider à rechercher une solution à la crise haïtienne, a particulièrement évoqué les images qui étaient devenues virales la semaine écoulée. Sur ces clichés, pris par un photographe de l'Agence France Presse (AFP), on a pu voir un garde-frontière monté sur un cheval attrapant un migrant par son tee-shirt, ou encore un autre garde tenir un groupe de migrants à distance en agitant ses rênes. « Je veux présenter nos excuses. Je veux préciser que ces gens n’ont pas reçu d’ordre du département de la Sécurité intérieure. Le secrétaire à la Sécurité intérieure, après avoir visionné ces images, a présenté ses excuses et donné des directives pour que cela soit rectifié. Les migrants venus d’Haïti et tous les migrants en général doivent être traités avec dignité », a déclaré Juan Sebastien Gonzalez alors qu’il participait à une conférence de presse à l’ambassade américaine ce vendredi.

L’officiel américain a révélé que ce ne sont pas que les migrants haïtiens qui ne sont pas admis sur le territoire américain. « Depuis le 9 septembre 2021, 30 000 Haïtiens sont arrivés à la frontière. C’est une urgence de santé publique. Nous utilisons le titre 42 qui nous permet de ne pas accepter les migrants. Cela ne concerne pas que les Haïtiens. Le problème de la migration est un défi régional. Nous travaillons avec le Mexique et d’autres pays de la région pour identifier les causes réelles du problème de la migration. Nous demandons aux gens de ne pas risquer leur vie. Le danger est réel. Nous travaillons avec les partenaires haïtiens afin de rétablir la sécurité et d’apporter la prospérité au pays », a-t-il assuré.

Par ailleurs, le secrétaire d’Etat adjoint aux affaires des Amériques, Brian A. Nichols, a indiqué avoir évoqué la crise migratoire au cours de sa rencontre avec le Premier ministre Ariel Henry. « J’ai eu l’opportunité de le remercier de sa coopération en lien avec le problème de la migration auquel nous sommes confrontés. Nous avons souligné le fait que les Haïtiens méritent des moyens sûrs et légaux pour migrer. L’immigration irrégulière met la vie des gens en danger. Nous devons coopérer pour les en empêcher », a soutenu M. Nichols.



Réagir à cet article