Les USA et l’ONU refusent d’envoyer des troupes en Haïti comme le demande le gouvernement Joseph

Publié le 2021-07-12 | lenouvelliste.com

Les autorités haïtiennes ont demandé, vendredi, aux États-Unis et aux Nations unies de leur venir en aide afin de protéger les infrastructures importantes du pays. C’est Mathias Pierre, le ministre chargé des Questions électorales, qui avait révélé cette information à l’AFP. « Après l'assassinat du président, nous avons pensé que les mercenaires pourraient détruire quelques infrastructures afin de créer le chaos dans le pays. Au cours d'une conversation avec le secrétaire d'État américain et l'ONU, nous avions diligenté cette requête », a fait savoir Mathias Pierre, cité par France 24.

Le quotidien américain The New York Times a rapporté que le ministre chargé des Questions électorales a déclaré que le pays était déjà confronté au problème des « terroristes urbains » qui pourraient profiter de l'occasion pour attaquer les infrastructures clés du pays pendant que la police se concentre sur sa chasse à l'homme. « Le groupe qui a financé les mercenaires veut semer le chaos dans le pays. S'attaquer aux réserves de gaz et à l'aéroport pourrait faire partie du plan », a déclaré M. Pierre au New York Times.

Toutefois l’ONU et Washington ont opposé une fin de non-recevoir à la requête des autorités haïtiennes. Un diplomate onusien a confirmé que les autorités haïtiennes avaient bien fait cette demande en vue de protéger l'aéroport et les installations pétrolières. Cependant cette source a souligné qu'une résolution du Conseil de sécurité était nécessaire à cet effet.

Par la voix d’un porte-parole, le département d’État américain a confirmé  que le gouvernement haïtien avait « demandé une aide sécuritaire et en matière d’enquête ». « Nous restons en contact régulier avec les responsables haïtiens pour discuter de la manière dont les États-Unis peuvent aider », a révélé le département d’État. Un autre responsable de l'administration américaine a déclaré qu'il « n'était pas prévu à ce stade que les Etats-Unis fournissent une assistance militaire ». 

Cette requête intervient dans le contexte de l’assassinat du président Jovenel Moïse en sa résidence le 7 juillet 2021. Les autorités accusent un commando de 26 Colombiens et de 2 Américains d’avoir perpétré l’acte. 17 Colombiens et les 2 Américains d’origine haïtienne ont été arrêtés et la police judiciaire tente d’identifier les auteurs intellectuels de cet assassinat. Pour l’heure, les États-Unis et la Colombie s’engagent à dépêcher des agents de renseignements en Haïti afin d’aider les autorités haïtiennes à élucider cette affaire. 

Sources combinées.



Réagir à cet article