Assassinat du président Jovenel Moïse

Des partis de l'opposition et le PHTK se mettent d'accord pour faire de Joseph Lambert le remplaçant de Jovenel Moïse assassiné

Publié le 2021-07-10 | lenouvelliste.com

Des partis politiques diamétralement opposés comme AAA, Fusion et le PHTK se mettent d'accord pour faire du sénateur Joseph Lambert président provisoire de la République et du Dr Ariel Henry, Premier ministre. Ce protocole d'accord signé le vendredi 9 juillet par des organisations politiques de l'opposition, le PHTK et alliés s'appuie sur une résolution prise le même jour par le Sénat qui déclare Joseph Lambert président du pays.

" En conformité à la résolution du 9 juillet 2021 du Sénat de la République, des partis, regroupements et organisations politiques de tendance diverse ont signé un accord inclusif au regard de l'esprit de l'article 149 de la Constitution pour entériner le choix du président du Sénat comme président provisoire et celui du Dr Ariel Henry comme Premier ministre", lit-on dans le document baptisé "Protocole d'entente nationale".

Les partis, regroupements de partis politiques et organisations de la société civile signataires du présent protocole d'entente qui se disent " choqués par l'assassinat du président Jovenel Moïse, en sa résidence privée dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021 ; alarmés par les risques que cet acte odieux fait courir au pays, à toutes ses citoyennes et à tous ses citoyens ; convaincus de la nécessité d'engager des discussions sérieuses entre les forces vives de la nation, en vue de résoudre de façon durable la crise actuelle ; désireux d'eviter que cet acte barbare commis dans Ia nuit du 6 au 7 juillet 2021 ne serve de prétexte à une immixtion étrangère dans nos affaires;
 
Considérant Ia démission du Premier ministre le 13 avril 2021, entrainant celle du cabinet ministériel ; 
Considérant le double effet de l'arrêté du 5 juillet 2021 qui, en nommant le citoyen Ariel Henry Premier ministre, consacre la révocation du citoyen Claude Joseph comme Premier ministre a.i. ; considérant la résolution du Sénat de la République en date du 9 juillet 2021 confirmant la nomination du citoyen Ariel Henry comme Premier ministre et désignant le sénateur Joseph Lambert président du Sénat comme président provisoire."
 
Ils se mettent d'accord " par consensus et dans l'esprit de l'article 149 de la Constitution, ils font choix du président du Sénat de Ia République , le sénateur Joseph Lambert comme président provisoire de la République."

Ensuite, ils reconnaissent comme Premier ministre habilité à conduire les affaires de la nation le Docteur Ariel Henry, nommé par arrêté en date du 5 juillet 2021, publié au journal officiel Le Moniteur spécial No 36-B . 

" II sera constitué un gouvernement d'entente nationale en concertation avec les forces politiques et les acteurs de Ia société civile signataires de la présente. II sera formé suivant l'esprit de l'article 289 de Ia constitution, un Conseil provisoire chargé de renouveler le personnel politique à travers des élections inclusives et crédibles dans un délai techniquement possible", soutiennent ces organisations politiques. 

Selon les organisations politiques signataires de l'accord, le président de Ia République et le Premier ministre seront investis quarante-huit heures après la signature de la présente. " Soixante-douze heures (72) après l'investiture du président de la République et du Premier ministre, les forces vives du pays (les partis politiques, le secteur privé et la société civile), signent un accord politique sur la gouvernance de Ia période intérimaire jusqu'a l'investiture des nouveaux élus. Cet accord politique déterminera l'agenda, le menu et le calendrier d'exécution des activités du gouvernement d'entente nationale, ont-elles avancé.

" Priorité sera accordée au renforcement des institutions républicaines comme la, Cour de Cassation, le CSPJ, Ia Police Nationale d'Haïti (PNH). etc.  Le renouvellement du personnel politique à travers des élections crédibles doit se tenir dans un délai ne depassant pas à (12) mois", conclut l'accord.

Parmi les organisations politiques signataires du protocole d'accord on peut citer le PHTH, la DIRPOD, la Fusion, l'AAA, le RDNP, En avant, INITE, FND, VERITE, Veye yo...



Réagir à cet article