Un lundi de juillet 2021 en Haïti

Publié le 2021-07-05 | lenouvelliste.com

Une infirmière, Virgile Lorna Rose Fils-Aimé, a perdu la vie, lundi à Martissant. Elle a été tuée alors qu’elle traversait le quartier à bord d’une ambulance. Sur les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux on peut voir son corps étendu sur le siège avant du véhicule de secours, la tête éclatée par une balle perdue.

Depuis le 1er juin 2021, Martissant est une zone de guerre. Les gangs s’y affrontent dans une sanglante lutte pour le contrôle du territoire, rue par rue.

La population de ce quartier est devenue une longue traînée de réfugiés et ceux qui s’aventurent sur cette route, qui relie le pays à quatre départements géographiques, le font à leur risque et péril.

Ce lundi également, on a appris que des bandits armés ont investi la zone de Beauséjour pour réclamer à la population de cette localité le butin qui aurait été trouvé dans l’épave de l’avion qui s’est écrasé dans la zone à la fin de la semaine dernière.

Les six morts du drame ne finissent pas de mourir. Maintenant les premières personnes accourues sur les lieux sont menacées par des bandits qui leur réclament un magot.

Toujours dans le secteur de l’aéronautique, aucun communiqué officiel n’a fait référence à un autre accident d’avion survenu vendredi à La Gonâve entre un avion et une motocyclette sur la piste d’atterrissage de l’île.

Non. Ce n’est pas une blague. Les avions et les motocyclettes se rencontrent sur une même piste en Haïti en 2021. Les victimes à moto ont été à l’hôpital, l’avion accidenté a laissé l’île par bateau.

Ce lundi 5 juillet 2021, le président Jovenel Moïse a annoncé la nomination d’un nouveau premier ministre. La septième nomination du genre. Le docteur Ariel Henry succède à Jack Guy Lafontant, Jean Henry Céant, Jean Michel Lapin, Fritz William Michel, Joseph Jouthe et Claude Joseph.

Dr Henry a la confiance du président sans qu’on ne sache de qui d’autres, pour le moment.

Ah, en passant, le gouvernement sortant a donné décharge pleine et entière à tous ceux qui ont gouverné Haïti du 7 février 1991 au 7 février 2017. À condition que ces ministres et premiers ministres aient en leur possession un rapport d’audit favorable de la Cour des comptes et du contentieux administratif.

Si tant bien que ce document existe dans la nomenclature administrative haïtienne.

En Haïti en ce mois de juillet, les infirmières meurent dans les ambulances. Les bandits recherchent des trésors. Les avions rencontrent les motocyclettes. D’anciens ministres cherchent un document rare.

Haïti essaie de trouver, en ce 5 juillet, le chemin de la sécurité, des élections, du référendum, de la gouvernance, elatriye…



Réagir à cet article