Le PREPOC vise des actions pour transformer l'agriculture

Publié le 2021-05-17 | lenouvelliste.com

Finalement, le document complet du Plan de relance économique post-covid-19 pour la période 2020-2023 (PREPOC 2020-2023) est maintenant disponible sur le site web du ministère de l’Économie et des Finances (MEF). Dans ce plan lancé officiellement depuis le début de cette année, le secteur agricole n’a pas été négligé, du moins, sur le papier. « Pour permettre au secteur agricole d’être un vrai moteur de la croissance, des actions seront entreprises afin d’opérer une transformation de l’agriculture haïtienne. Cette transformation passera par une modernisation de son appareil productif et des pratiques culturales et une promotion de l’entrepreneuriat agricole nécessaire pour une production accrue, en complément de l’agriculture familiale et de subsistance », lit-on dans le document du PREPOC.    

Il y a de belles promesses pour l’agriculture dans le PREPOC. « Pour la période 2020-203, le PREPOC prévoit de consacrer au secteur agricole des moyens nécessaires pour d’une part, renverser la tendance au déclin de la production et, d’autre part, permettre au secteur d’assurer pleinement sa fonction traditionnelle et primordiale de contribution à la sécurité alimentaire et nutritionnelle », promet le gouvernement dans le PREPOC. Le gouvernement vise, à travers le PREPOC, le développement du secteur agricole pour qu’il soit l’un des moteurs de la croissance économique et un levier de la transformation structurelle.  

Depuis un certain temps, l’agriculture haïtienne sombre dans le déclin. Les raisons de ce déclin sont exprimées dans le PREPOC. « Les résultats enregistrés dans le secteur agricole ont souvent été en-deçà des espérances. Les principales raisons résident dans la faiblesse des moyens consacrés au développement du secteur, la discontinuité des efforts déployés et le problème de la conformité des politiques aux besoins réels des producteurs », note le PREPOC, soulignant qu’en vue d’enregistrer des résultats rapides et tangibles dans le secteur agricole, le gouvernement va mieux structurer ses interventions et accompagnements et développer des politiques adaptées à chaque type de producteur afin de mieux prendre en compte ses besoins spécifiques.  

La mise en œuvre du PREPOC devrait permettre sur la période 2020-2023, d’avoir une agriculture qui puisse réduire la dépendance alimentaire vis-à-vis d’autres pays de la région. « D’une manière globale, la stratégie adoptée vise à mettre l’accent sur la production de biens de substitution à l’importation en vue de réduire la facture des importations, notamment alimentaires, et aussi à exploiter les atouts pour élargir la gamme des produits exportables », révèle le gouvernement dans le plan.

Le PREPOC n’est pas le premier document dans lequel le secteur agricole est pris en compte. Il y a d’autres programmes récents élaborés spécifiquement sur le secteur agricole. Le Document d’orientation 2010-2025, le Plan national d’investissement agricole 2010-2016, le Programme triennal 2013-2016 sont autant de documents et politiques élaborés dans le but de faciliter le développement de l’agriculture haïtienne. La mise en œuvre de ces documents et politiques agricoles ne donne pas les résultats escomptés. Deux d'entre eux sont arrivés à échéance et il n’y a aucun bilan pour analyser leur échec. Le PREPOC fera- t-il la différence ?    



Réagir à cet article