Les religieux libérés! Victoire, tu as régné et tu régneras encore…

Publié le 2021-05-04 | lenouvelliste.com

Crions victoire! Nos prêtres, les bonnes sœurs et les autres sont bien vivants, gloire soit rendue à Dieu! La nouvelle de la libération de ceux que tu aimes comme la prunelle de tes yeux -enfin - est tombée et est confirmée. Vive Jésus! Par ta grâce, Seigneur, tes serviteurs ont encore vu le jour et peuvent révéler au grand jour les méfaits de l'insécurité! Merci pour ton immense bonté qui les a tirés de cette captivité. Nous chanterons pour toi, nos habituelles ritournelles au son des violoncelles, des trompettes et des tambours...Alléluia vive l'Évangile qui rassure ; alléluia vive la parole qui libère!

Tout a commencé le dimanche 11 avril 2021 quand, sur les réseaux sociaux, circulait le “bruit “ déplaisant de l'enlèvement des prêtres, (cinq prêtres: Jean Nicaisse Milien, Michel Briand, Evens Joseph ,Joel Thomas, Hugues Baptiste) dont un français et des religieuses (deux religieuses: Agnes Bordeau, Anne Marie Dorcellus) dont une française. Plus tard, on apprit que dans la même zone on avait ”pris” d’autres personnes, trois autres laïcs. Tous se rendaient à une cérémonie religieuse importante- l'installation de Père Arnel Joseph comme curé d’une paroisse de la commune de Croix -des-Bouquets. L’un des prêtres est un étudiant en Médecine : Deux vocations qui évoquent la foi, la paix, l’amour mais aussi la résilience, la patience , la persévérance.

Ces religieux qui sont là pour “ annoncer une bonne nouvelle aux pauvres” nous rapportent -ils une bonne nouvelle après tant de jours passés au milieu de ces pauvres jeunes"malades" le plus souvent manipulés et drogués jusqu'à  ce qu’ils deviennent débiles et cruels? 

Maintenant, ces femmes et ces hommes , ces oints de Dieu, n'ont point de doute sur la nécessité de travailler encore plus! Ils ont appréhendé que la moisson est “plus abondante”, plus difficile qu’ils ne le pensaient et les ouvriers étant peu nombreux, ils auront à déployer une “double portion” d’effort  pour guérir ceux qui ont le cœur brisé ainsi que ceux qui brisent les cœurs.

Ayant vécu  l'amertume provoquée par la séquestration dans leur cœur, dans leur chair et dans leurs os endoloris, ces récentes victimes de l'insécurité, de l'isolement forcé saisissent encore mieux la nécessité de “proclamer aux captifs la délivrance”. En ce qui concerne les aveugles par” déni “ ou par” peur”, tous ceux qui ferment les yeux pour ne rien voir , ils sont obligés de les prévenir du danger qui est devant eux car le pays est dangereux, ils doivent “toucher leurs yeux”pour que  ces aveugles “volontaires”  recouvrent la vue, et voient et s’activent à “renvoyer libres”  tous ceux qui sont encore entre les mains de kidnappeurs ou  dans une situation qui les opprime.

Confiants en “l'Éternel qui a renouvelé leur force”,puisque les “bontés de Dieu se renouvellent chaque matin” car n'étant jamais à leur terme, ces dignes serviteurs vont ainsi reprendre “le vol comme des aigles”; déjà” ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point”.

Que d’angoisses avons- nous connues dans nos paroisses , surtout  quand les inconnus malintentionnés faisaient intentionnellement répandre des rumeurs pour nous décourager et nous démobiliser. Quelle audace! Ils voulaient endommager le processus pour susciter plus  d’ennuis, provoquer plus de dommages au sein de la communauté chrétienne, mais au nom de l’Eternel les rumeurs destinées à nous faire peur ont été”taillées en pièces” par les vigilants représentants qui , sentant la présence de Dieu , ne” sommeillaient ni ne dormaient”.

Nous avons prié Dieu, crié au secours, dénoncé cet acte odieux et celui qui nous a promis qu’il viendrait à nous si nous l’appelions, a tenu sa promesse; en vérité , en vérité “ses paroles ne passent pas” et ne passeront jamais. En effet, Il les a” rachetés de la puissance du séjour des morts, les a délivrés de la mort”, mort de l'âme et de l’esprit , mort physique et spirituelle. 

Nous qui sommes dans le pays, qui assistons à cette dégradation des moeurs, à ce “pourrissement” de nos jeunes, réveillons -nous  car le même sort qui “frappe le prêtre” et le laïc, touche tous les membres du peuple haïtien, le patron et l'employé, “la maîtresse et la servante, le vendeur et l'acheteur, le prêteur et l'emprunteur, le créancier et le débiteur”, le dirigeant et le gouverné. Chassons l’inertie et sauvons Haïti. La moisson est abondante, transformons -nous en artisans de justice et de paix afin d'éviter “des pleurs et des grincements de dents”!

Chantons victoire, tu règneras!

Dr. Winie E. Robin

Dr. Winie E. Robin
Auteur


Réagir à cet article