Assassins

1

Publié le 2020-11-19 | Le Nouvelliste

L’image d’un véhicule de police fauchant une moto est une preuve de plus que le pouvoir Jovenel Moïse/PHTK est une entreprise criminelle. Une entreprise criminelle qui ne recule devant rien. Une entreprise criminelle qui transforme des policiers en assassins.

Un jeune homme, l’un des deux qui étaient sur la moto, est mort.

C’est honteux qu’un pouvoir fasse cet usage de la police.

C’est honteux que la société dans son ensemble ne condamne pas un tel acte.

On attend les églises, la société civile, les syndicats, les associations patronales, les associations d’éducateurs, les artistes, les universités, tout le monde. Mais il en est qu’on risque d’attendre longtemps.

Il en est qu’on risque d’attendre longtemps. Car ici, osons l’avouer, quand c’est le « peuple » qui meurt, certains ont pris l’habitude de le regarder mourir comme un suprémaciste blanc regarde mourir un Noir dans le sud des États-Unis. D’autres se contentent d’une sympathie qui dure l’espace d’un cillement.

Cette société n’a pas encore atteint l’âge où telle chose est simplement inadmissible, peu importe à qui elle arrive. Pendant longtemps elle a fait semblant. Le règne PHTK instauré par le clan Martelly a fait l’économie du faux-semblant. On aurait pu croire que tous s’opposeraient à sa logique d’exclusion et de mépris du populaire. Ce n’est pas le cas. La société entière ne s’est pas soulevée contre ses pratiques sous-racistes et rétrogrades. La société entière ne s’est pas soulevée contre les massacres et les exactions à Cité Soleil, à Bel-Air… Et la société entière ne se soulèvera pas contre le spectacle en direct à la télévision d’un véhicule de police qui percute à folle allure une moto et s’en va son chemin de mort alors que deux corps restent au sol. Après tout ce ne sont que des « militants », des petits gars des « organisations de base ». Cela ne nous concerne pas tous. C’est honteux, l’humanisme sur mesure, l’humanisme entre nous des oligarchies et des classes moyennes aisées. Ailleurs cela aurait mis riches et pauvres dans les rues, Blancs et Noirs, simplement parce que cela ne doit pas se faire.

C’est honteux qu’un appel national ne soit pas lancé aux sociétés civiles étrangères face à de tels actes (parfois une vidéo suffit) pour qu’elles demandent des comptes à leurs représentants qui voudraient apporter leur soutien à un régime assassin, totalement inconstitutionnel d’ici le 7 février 2021 et s’enfonçant dans la dictature.

C’est enfin déplorable que des leaders de l’opposition se chamaillent et se lancent des injures pendant que des jeunes se font tuer dans la rue pour une cause qu’ils prétendent porter et défendre. Cela aussi, il faut oser le dire : l’urgence d’une entente nationale ne peut souffrir ni de querelles d’ego ni de visées hégémoniques.

Ses derniers articles

Réagir à cet article