Le téléphone de Me Monferrier Dorval mène aux présumés exécutants et complices, un juge d'instruction saisi 

Publié le 2020-09-25 | Le Nouvelliste

Le Bureau des affaires criminelles (BAC), dans le rapport d’enquête soumis au parquet du tribunal de première instance de Port-au-Prince le 16 septembre, a indiqué que les « nommés Modelet Sénégeau, alias Abidy, Mackender Fils-Aimé, Dunès Vilpique, alias Jah, Markenson Charles, alias Cobra, Gerson Laurent, alias TiLuc ou Louko, Richelet Augustin, Johnny Toussaint et consorts se sont associés en malfaiteurs pour assassiner le citoyen Monferrier Dorval, bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince ».

L’enquête a permis de déterminer que Richelet Augustin et Johnny Toussaint « se trouvaient au même endroit que la victime, soit en son domicile au moment de la perpétration de l’acte. Donc, il y a lieu de déduire qu’ils sont les présumés exécutants de cet assassinat », a indiqué le rapport du BAC. Le nommé Gerson Laurent était aussi dans la zone au moment des faits. 

« Tandis que les recherches se poursuivent par les enquêteurs en vue d’identifier, d’interpeller et de déférer par-devant votre instance toute autre personne impliquée dans ces actes répréhensibles, à cette phase de la procédure, « les nommés Modelet Sénégeau, Mackender Fils-Aimé, Valéry Dor, Dunès Vilpique, alias Jah sont déférés en état par-devant vous avec la procédure partielle y afférente ».

« Le BAC suggèrerait que des mandats soient émis par les autorités judiciaires compétentes à l’encontre des nommés Markenson Charles, alias Cobra, Gerson Laurent, alias Ti Luc ou Louko, Richelet Augustin et Johnny Toussaint pour leur implication présumée dans les actes répréhensibles avant cités », lit-on dans ce rapport acheminé au commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Gabriel Ducarmel, le 16 septembre.  

Le téléphone de Me Monferrier Dorval a permis de retracer ses présumés assassins 

Le téléphone de Me Monferrier Dorval a été géo localisé dans la zone de Juvénat, le soir de son assassinant et le samedi 29 août, quelques heures après son exécution. Les relevées téléphoniques ont fourni des informations précieuses aux enquêteurs. Elles ont permis de savoir qu’il y a eu un changement de carte SIM dans le boitier du téléphone de Me Dorval qui avait été emporté par les assassins après leur forfait. Ces relevés ont permis de retracer une femme, à son studio de beauté, à Juvénat dans les hauteurs de Pétion-Ville et jusqu’à un studio de beauté le 1er septembre 2020. Les enquêteurs ont alors appris que le samedi 29 août, 24 heures après l’assassinat de Me Dorval, des individus ont ouvert le feu dans ce salon de beauté tuant un homme, Alex Antoine, alias Ti Rasta. La dame en question a été blessée lors de cette attaque. 

L’une des personnes arrêtée dans le cadre de cette enquête, la nommé Mackender Fils-Aimé a révélé aux enquêteurs du BAC être un ex-chargé de mission au ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales. Il avait l’habitude d’utiliser le Sim (4727-4747) introduit dans le boitier du téléphone de Me Dorval. Arrêté, Mackender Fils-Aimé « n’a fourni aucune information » sur l’homicide de Me Dorval.

Le rapport d’enquête de la police a également indiqué que Dunes Vilepique alias Jah, propriétaire d’une borlette, arrêté lui aussi dans le cadre de l’affaire Dorval, s’est présenté comme une personne influente dans la commune de Pétion-Ville. Il est l’employeur de Markender Fils-Aimé. Lors de son audition par les enquêteurs du BAC, il « a relaté avoir obtenu deux badges comme chargé de mission au palais national et au ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, lesquels documents qu’il disait avoir utilisés seulement pour faciliter son passage lors des fouilles policières », 

Dunes Vilpique a indiqué qu’il n’était pas à Pèlerin 5 au moment des faits. Par ailleurs, les enquêteurs du BAC ont indiqué que Vilpique et Fils-Aimé « étaient mouillés dans plusieurs actes répréhensibles commis dans la zone de Juvenat et de ses environs, notamment l’assassinat de Jean Daniel Euzebe et de la tentative d’assassinat sur le sieur Robert Alexandre en date du 18 juillet 2018 à Monoville, à Juvénat ».

Pour le moment, il n’y a pas d’informations sur le mobile de l’assassinat du bâtonnier. Cependant, aux enquêteurs du BAC, Me Wilgui Beucia a confié que Me Dorval avait fait l’objet de menaces après son intervention à la matinale de Magik 9, le vendredi 28 août, avant son assassinant. « Neg yo ap vin ban m presyon. Yo di mwen pa dwe pale konsa. Enben si yo kapab ya vin touye –m nan kabine », a dit Me Dorval à son collaborateur Wilgui Beucia, cité dans le rapport d’enquête.

«Oui, le rapport est fait », a répondu le commissaire du gouvernement, Me Ducarmel Gabriel, interrogé sur les suites. « J’ai envoyé le dossier au cabinet d’instruction », a-t-il dit. Interrogé sur la suggestion du BAC de décerner des mandats contre les individus sus-cités, le commissaire du gouvernement indique que «les suites nécessaires » seront données.

Le Nouvelliste a appris d’une source proche du doyen Bernard St-Vil que l’instruction sur l’assassinat du bâtonnier Monferrier Dorval est confiée au juge d’instruction Renord Regis.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".