L’école des sacrifiés

Publié le 2020-09-07 | Le Nouvelliste

Ce 7 septembre était la date retenue pour la réouverture des classes pour les écoles qui avaient réussi à terminer l’année scolaire 2019-2020 en dépit des crises de peyi lòk et de la Covid-19.

De fait, des élèves ont changé de classe ce lundi, premier jour de la rentrée pour eux.

Ce même jour de rentrée scolaire pour certains, d’autres enfants, dans plusieurs villes du pays, particulièrement ceux des écoles publiques, ont fui les bancs, déposé leur plume, pour sortir battre le pavé.

Les enfants manifestaient pour exiger la présence de professeurs dans les écoles nationales. Leurs écoles.

Les élèves de ces écoles, dans certains cas, n’ont toujours pas pu compléter un mois de cours sans interruption depuis septembre 2019.

Peyi lòk, grève des professeurs, Covid ont ponctué leur année scolaire. Ils ne savent pas quand ils pourront vraiment la boucler.

Quand le ministère de l’Education nationale a tenté l’enseignement à distance et les autres gadgets de riches, ce sont souvent les mêmes qui sont restés hors jeu.

Pas d’électricité, pas d’Internet, pas de téléphone intelligent et aussi, le plus basique des handicaps, pas de professeurs leur ont fait perdre leur temps.

Et cette année scolaire n’est pas une année exceptionnelle. Elle confirme la règle selon laquelle les enfants des écoles nationales n’ont pas le droit au même nombre de jours de classe que ceux des écoles privées en Haïti.

Ils n’ont pas non plus le droit d’avoir des professeurs responsables ni de bénéficier des mêmes méthodes d’apprentissage que les enfants des écoles privées.

Les professeurs finissent toujours par recevoir leur salaire en retard ou les lettres de nomination réclamées, jamais de rattrapage pour les élèves. Les sacrifiés de toujours.

Cela fait des années que cela dure. Il y a des exceptions suivant les capacités du ministre en poste à gérer les syndicats mais pour le reste, les écoles nationales forment au rabais. Déforment sans arrêt les enfants de la République.

Il est loin le temps où les responsables publics avaient des enfants qui fréquentaient les écoles nationales et savaient ce qui s’y passait. 

Aujourd’hui, la caste des grands mangeurs de la République, élus et fonctionnaires, ignore tout de la vie dans les écoles nationales de la République. Ils s’en protègent et s’en préservent pour ne pas être troublés dans leur sommeil, au cours de leur digestion ou pendant leur copulation entre élites heureuses.

Des dizaines de milliers d’enfants haïtiens sont sacrifiés chaque année dès leur entrée dans le système scolaire public et rejoignent des centaines de milliers d’autres qui font semblant d’être à l’école aux frais de la République.

Haïti, depuis des décennies, additionne les problèmes scolaires pour ses enfants en creusant un gouffre entre ceux qui sont les oubliés de la République et ceux qui, dès le jardin d’enfants, sont désignés pour être les nantis de la connaissance.

Dans le torrent qui charrie la jeunesse haïtienne vers le pire, il y a des exceptions, mais que de sacrifiés dans les mauvaises écoles nationales de la République.

L’école ne fabrique pas les citoyens de demain mais nos tourments à venir.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".