Quid du projet de décret sur les ordres professionnels ?

Dans la foulée des débats suscités par la publication du décret portant sur le Numéro d’identification nationale unique et la Carte d’identification nationale le 18 juin 2020, le secrétaire général du Conseil des ministres, Renald Lubérice, dans un tweet, a indiqué qu’il y a 43 textes en souffrance qui attendent publication. Informé de l’existence d’un projet de décret sur l’organisation des ordres professionnels en Haïti, l’Ordre des comptables professionnels agréés d’Haïti (OCPAH) a pris les devants pour alerter le public sur les impacts que pourrait avoir ce texte sur la profession comptable. Quid de ce projet qui vise à organiser les professions et métiers en Haïti ?

Publié le 2020-06-30 | Le Nouvelliste

Ce projet de décret consacre la création d’ordres professionnels pour un contrôle de toutes les professions réglementées dites d’exercice exclusif, une organisation décentralisée des ordres professionnels ainsi que la création d’une commission nationale des ordres professionnels et des métiers placés sous la tutelle du Premier ministre. 

Selon ce texte, dont une version peut être consultée en ligne sur le site du secrétariat du Conseil des ministres, « nul ne peut de quelque façon prétendre être avocat, notaire, médecin, dentiste, pharmacien, ophtalmologue, opticien, médecin vétérinaire, agronome, architecte, ingénieur, arpenteur-géomètre, contremaître, chimiste, technologue en imagerie médicale, technologue en radio-oncologie ou technologue en électrophysiologie médicale, chirurgie, diplomate, professeur d’université, opticien d’ordonnances, orthophoniste, expert en éducation ou en formation, infirmière ou infirmier, urbaniste, traducteur agréé, huissier de justice, géologue, psychologue, puériculteur ou puéricultrice et expert-comptable agréé ni utiliser l’un de ces titres ou un titre ou abréviation pouvant laisser croire qu’il l’est, ou s’attribuer des initiales pouvant laisser croire qu’il l’est, ni exercer une activité professionnelle réservée aux membres d’un ordre professionnel, prétendre avoir le droit de le faire ou agir de manière à donner lieu de croire qu’il est autorisé à la faire, s’il n’est titulaire d’un permis valide et d’un diplôme ou d’un titre académique approprié et s’il n’est inscrit au tableau de l’ordre habilité à délivrer ce permis, sauf si la loi le permet ». À partir de la publication du décret, les professions réglementées d’exercice exclusif disposent d’un délai de six mois pour constituer leurs ordres professionnels respectifs et proposer au ministère dont ils relèvent leurs statuts et leurs codes déontologiques. 

Ce projet de décret prévoit que les ordres professionnels accomplissent leur mission par l’intermédiaire des conseils communaux, des conseils départementaux et du conseil national de l’ordre. Les missions des ordres définies par l’article 3 de ce projet de décret sont d’exercer un contrôle sur les activités et les compétences de ses membres afin d’assurer la protection du public, de veiller au respect de la déontologie dans l’exercice de la profession. 

 Ainsi donc, le conseil communal de l’ordre placé sous le contrôle du conseil national de l’ordre professionnel de la filière considérée remplit sur le plan communal les missions attribuées à un ordre professionnel ainsi que les fonctions de représentation de la profession dans la commune ; le conseil départemental assure les mêmes missions ainsi que les fonctions de représentation de la profession dans le département ainsi que la coordination des conseils communaux. 

Le conseil national remplit sur le plan national les missions définies par la loi, élabore le code de déontologie qu’il soumet au ministère dont relève la filière professionnelle pour les suites nécessaires. Il veille à l’observation, par tous les membres de l’ordre, des devoirs professionnels et des règles édictées par le code. Il étudie les questions ou projets qui lui sont soumis par le ministre chargé de la filière. Le conseil national est assisté dans sa mission par un haut fonctionnaire, ayant pour titre Commissaire professionnel et avec voix délibérative, nommé par le ministre dont relève la filière ; au besoin, un ou plusieurs suppléants sont désignés dans les mêmes conditions. Le commissaire professionnel veille au respect des normes professionnelles et principes déontologiques applicables à la profession.

De plus, lorsque les membres du conseil national d’un ordre professionnel mettent celui-ci dans l’impossibilité de fonctionner, sa dissolution est prononcée par arrêté pris en Conseil des ministres sur proposition du ministre chargé de la profession. En cas de dissolution du conseil national ou de démission de tous ses membres, le ministre chargé de la profession nommera un comité intérimaire de gestion de cinq membres qui sera chargé d’organiser l’élection d’un nouveau conseil sans délai. 

Par ailleurs, le projet de décret crée aussi une commission nationale des ordres professionnels et des métiers placés sous l’autorité du Premier ministre et dont les 5 membres sont nommés par arrêté du Premier ministre. Sa mission, entre autres, est de veiller à ce que chaque ordre assure la protection du public. Ses ressources financières proviennent, entre autres, du budget de la République et les modalités d’organisation et de fonctionnement de cette commission sont fixées par arrêté pris en Conseil des ministres sur proposition du Premier ministre. Des dispositions qui viennent questionner l’indépendance dont doivent jouir les ordres professionnels pour assurer pleinement leur mission. 

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".