Le gouvernement de Jouthe, les conseils de Sison

Publié le 2020-03-11 | Le Nouvelliste

Lors de son discours d’investiture au palais national, il y a de cela une semaine, le Premier ministre Joseph Jouthe avait trois axes prioritaires : le rétablissement du climat sécuritaire ; la réduction des inégalités sociales; la relance de l’économie.

Quelques heures plus tard, dans son discours d’installation au siège de la résidence officielle qui lui tient lieu de bureau, il avait déjà ajouté deux autres : la poursuite de la modernisation de l’État et l’achèvement des projets d'infrastructures routières, agricoles et énergétiques, en cours.

Une semaine plus tard, le premier ministre doit continuer à allonger sa liste. Mardi soir, il a cédé aux revendications des policiers. Cela ne constitue pas un vrai axe prioritaire mais un changement de cap majeur dans la doctrine sécuritaire de l’administration Moïse. Cette décision aura des conséquences pour son administration. 

Alors que le coronavirus n’était pas dans les priorités du nouveau gouvernement, même si ce sujet de préoccupation était déjà présent dans l’actualité, voilà que la pandémie qui est en train de s’imposer au monde entier va obliger Haïti à ne plus rester les bras croisés.

La première mesure du gouvernement Jouthe sur les passagers autorisés à entrer en Haïti a causé un cafouillage sans nom. Les lignes aériennes ne savent pas quelles directives suivre et le secteur sanitaire n’est toujours pas en ordre de bataille si le coronavirus débarque dans le pays. Jouthe et ses ministres doivent commencer à agir ou à réfléchir sérieusement sur le sujet coronavirus.

Comme si cela ne suffisait pas, comme un vrai chef de gouvernement bis, l’ambassadeur américain Michele Sison fait la tournée des nouveaux responsables pour leur dérouler les priorités américaines pour le gouvernement haïtien. Dans un tweet, le 6 mars dernier, l’ambassadeur a dit « avoir (eu) une rencontre avec le Premier Ministre Joseph Jouthe pour discuter des tâches urgentes auxquelles le gouvernement haïtien nouvellement installé devra s’atteler pour répondre aux besoins du peuple haïtien. Il s’agit : de s’attaquer aux problèmes de sécurité publique, de combattre la corruption, de relancer la croissance économique et d’organiser des élections législatives libres, équitables et crédibles ».

La liste de l’ambassadeur n’est pas celle du premier ministre.

Pendant ses pérégrinations les jours suivants, le représentant de Donald Trump en Haïti a souhaité que les responsables haïtiens s’occupent « de la protection des citoyens américains » et a dit au ministre des Affaires étrangères fraîchement nommé son impatience « de travailler ensemble pour soutenir les priorités régionales et multilatérales communes à l'OEA et aux Nations unies ».

On imagine l’acquiescement du chancelier. Aucun membre de l’administration Moïse ne peut oublier que tout le soutien américain ne tient qu’à cause de l’alignement d’Haïti sur la position américaine envers le Venezuela, la Chine et autres petits dossiers…

Pour nous faire comprendre que les milliards ne viendront pas d’ailleurs, l’ambassadeur a aussi dit au ministre de l’Economie et des Finances d’être plus efficace « dans la mobilisation des ressources intérieures au profit des citoyens haïtiens ». L’ambassadeur a également passé le message -et a dit sur Twitter pour que tout le monde soit au courant-, qu’elle espère qu’il y aura plus de transparence dans la gestion des fonds publics.

Depuis une semaine, Haïti a un nouveau premier ministre, Joseph Jouthe, et un chef de gouvernement bis, Michele Sison.

Cafouillage, confusion ou meilleurs résultats, que faut-il espérer de cet attelage de choc ?

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".