En attendant Kamasootra, le nouvel album d'Enposib...

PUBLIÉ 2019-11-15


Les artistes font partie de ceux qui n’ont pas chômé pendant les longues semaines de peyi lòk qui ont paralysé le pays. En effet, nos stars ont essayé de mettre du baume dans le cœur de leurs fans en leur offrant de nouvelles chansons accompagnées de leurs clips. C’est le cas, par exemple, du groupe Enposib dont le dernier morceau intitulé « Bat dada » a été mis en circulation au début du mois d’octobre 2019. Un titre qui figurera sur le prochain album de la formation musicale, "Kamasootra".

Ce n’est que maintenant que le band effectue une tournée médiatique autour du clip, ceci à cause du peyi lòk, souligne Medjy Toussaint, le lead vocal. De passage dans les studios de Ticket, le jeune homme a donné des nouvelles de Enposib et présenté "Bat Dada". La chanson est d’abord un plaidoyer pour sortir de n’importe quelle relation qui bat de l'aile. « Si une relation ne fonctionne pas et que rien ne va, pourquoi persister à la faire fonctionner ? », se demande le chanteur. Une évidence, diraient certains. Sortie en période de crise sociopolitique, la chanson est englobante : « Chacun peut l’interpréter à sa manière. » Suivez-vous mon regard ?

La surprise avec cette chanson c’est qu’elle allie les voix de Medjy, lead vocal du groupe, et Niko, le keyboardiste. Un choix mesuré et réfléchi selon Medjy. « Niko a une belle voix et une belle présence. On a pensé qu’il serait intéressant de le mettre aussi en avant. Et ce n’est pas un risque », martèle le jeune homme dont les muscles saillants qui titillent le regard dans le clip ont été cachés sous un pull au cours de l’entrevue. Ou alors peut-être que ces derniers ont disparu... Ne soyez pas déçues, les filles, Medjy a avoué ne se rendre au gym qu’occasionnellement... Peut-être pour le prochain clip ?

En tout cas avec un titre pareil,"Kamasootra", le prochain album s’annonce, on l’espère, torride. Il comprend dix titres inédits en plus des morceaux "Defo" et "Bat Dada". En termes de collaboration, trois artistes ont leur voix sur ce travail. Deux hommes, dont Baky, et une femme dont l’artiste n’a pas souhaité pour l’instant dévoiler le nom. Il n’est que d’attendre. Toutefois, la date de sortie n’est pas encore communiquée vu que le groupe attend un aller-mieux au pays avant de lancer "Kamasootra".

Plus loin, l’interprète de "Defo" avoue ne pas être en désaccord avec les différentes revendications sociopolitiques de moment. « Toi, tu vas bien ? Tu es confortable dans ce pays ? », questionne le jeune homme en indiquant avoir manqué la marche des artistes uniquement parce qu’il était à l'étranger. Parlant des pays d'ailleurs, Medjy en a profité pour parler des performances du groupe là-bas. Pendant ces derniers mois, Enposib s'est beaucoup produit dans la diaspora. Et malheureusement à cause de la situation qui prévaut en Haïti, il n’y a qu’une seule date à laquelle le groupe pourrait s'y produire : le 26 décembre. Date réservée à la soirée communément baptisée "Classico" qui se tient généralement en tandem avec Kai et Enposib. Mais même cette date est entourée du brouillard d’incertitude qui plane sur la société.

En attendant "Kamasootra", réjouissez-vous avec "Bat Dada". Quant à la jeune formation musicale, elle multiplie ses performances à l’étranger tout en déplorant de ne pas pouvoir se produire à la mère-patrie. Et pour ceux qui s’inquiètent de savoir si Enposib est toujours basé en Haïti, du calme, il l’est, affirme Medjy. Des mesures ont seulement été prises en fonction de la difficile situation sociopolitique que nous vivons.



Réagir à cet article