Mouvements de protestation contre le pouvoir

Incapable de les protéger, le gouvernement démissionnaire condamne les attaques sur les ambassades du Canada et de France

Publié le 2019-10-27 | lenouvelliste.com

Les ambassades du Canada et de France à Port-au-Prince ont été la cible des manifestations violentes du dimanche 27 et du vendredi 25 octobre. Les locaux de ces représentations diplomatiques ont subi des tentatives d’incendie. En réaction, ces ambassades ont fermé leur service de livraison de visas provisoirement pour le lundi 28 octobre. Dans un communiqué, le gouvernement démissionnaire a condamné ces attaques et a informé que la DCPJ a déjà diligenté une enquête sur ces actes de violence.

« Le ministère des Affaires étrangères informe la presse parlée, écrite, télévisée et en ligne que le dimanche 27 octobre 2019 des manifestants ont érigé une barricade enflammée devant l'enceinte de l'ambassade du Canada sise à Delmas et en ont profité pour lancer un cocktail Molotov dans la cour de ladite ambassade blessant à la jambe un agent de la Police nationale d'Haïti qui assurait la sécurité de cette mission diplomatique », selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Le ministère a rappelé que le vendredi 25 octobre 2019, des manifestants avaient déjà lancé un cocktail Molotov et des jets de pierres sur l'ambassade de France, sans faire de victime.

« La Chancellerie condamne avec force ces actes barbares qui sont contraires à l'esprit d'hospitalité du peuple haïtien et au principe d'inviolabilité que jouissent les missions diplomatiques, conformément à l'article 22 de la Convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques », a ajouté le communiqué avant de souligner que le ministre Bocchit Edmond s'est déjà entretenu avec les ambassadeurs du Canada et de France pour exprimer les regrets et présenter les excuses du gouvernement haïtien suite à ces évènements regrettables.

« Informé de cette situation, le ministre de la Justice et de la Sécurité publique a déjà passé des instructions à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) pour qu'une enquête soit ouverte afin que les responsables de ces actes soient arrêtés et jugés selon les prescrits de la loi », a conclu le communiqué.

L’ambassade du Canada à Port-au-Prince, qui a subi ce dimanche une tentative d’incendie a renvoyé à une date ultérieure tous les rendez-vous de demande de visa fixés pour ce lundi 28 octobre. « Veuillez prendre note que les rendez-vous prévus à l’horaire de la section des visas (immigration) pour lundi le 28 octobre 2019 sont reportés à une date ultérieure », écrit l’ambassade sur son compte Twitter.

Même décision pour l’ambassade de France à Port-au-Prince. « Le service des visas de l'Ambassade de France sera fermé ce lundi 28 octobre », lit-on sur le compte Twitter de l’ambassade.

L’ambassade des États-Unis à Port-au-Prince a condamné les actes de violence, exprimé ses inquiétudes par rapport à l’absence de mesures susceptibles de résoudre la crise et dit supporter les aspirations du peuple haïtien à une vie meilleure… dans une note publiée sur le compte Twitter de l’ambassade.

Parallèlement à la marche pacifique organisée ce dimanche à Port-au-Prince par des policiers pour exiger de meilleures conditions de vie, une autre manifestation organisée le même jour dans la capitale par l’opposition pour exiger la démission du chef de l’Etat s’est soldée par la mort de deux personnes, le pillage et l'incendie de plusieurs entreprises privées.



Réagir à cet article