L’opération “pays lock” provoque une pénurie de propane dans certains endroits

Le pays est à sa cinquième journée de dysfonctionnement. Si les populations de certaines zones arrivent tant bien que mal à s’approvisionner de quelques biens et services, dans d’autres, c’est le calme plat. Quelques produits de premières nécessités commencent à devenir de plus en plus rares. C’est le cas du propane.

Publié le 2019-02-11 | lenouvelliste.com

La situation commence à s’aggraver. La population de la commune de Tabarre notamment à Clercine, éprouve certaines difficultés à s’approvisionner en propane. C’est la même réalité dans d’autres endroits du pays comme Pétion-Ville et Carrefour, au cours des journées de samedi et de dimanche. La cause, depuis le début de cette opération baptisée Pays lock, un nombre imposant de pompes à essence ont fermé leur porte.

Tandis qu’un calme apparent ait été observé au cours de la journée du dimanche à Clercine, on assistait à des dizaines de personnes dans les rues circulant à pied ou à moto avec une bombonne de propane vide. Une question vient à chaque fois : « où puis-je trouver du propane ? ». Une requête qui restait, dans une grande proportion sans réponse.

C’est une situation insupportable pour ceux qui n’utilisent pas le charbon de bois. Il faut à tout prix faire le plein, ceci à n’importe quel prix surtout que certaines zones restent encore inaccessibles. Braver le danger pour trouver quelques livres de propane devient de plus en plus risqué car les contestataires deviennent de plus violents. Le passage est obstrué un peu partout et rien n’indique qu’on est proche d’un dénouement.



Réagir à cet article