La célébration de la 55e anniversaire du temple adventiste Péniel

55 bougies pour l'église Péniel de Sans Fil, un nouveau départ pour l’éternité

Le temple adventiste Péniel a fêté en grande pompe, ce samedi 7 décembre 2018, le 55e anniversaire de son implantation. La célébration s’est déroulée en présence des pasteurs des différentes communautés évangéliques et de celle des pasteurs de la région. « 55 ans de marche avec Dieu, un nouveau départ pour l’éternité », tel est le thème retenu pour la période des festivités. C'était l’occasion de réjouissances à l’église Péniel où des dizaines invitées étaient conviés à faire ripaille en compagnie des frères et sœurs de l’église.

Publié le 2018-12-13 | lenouvelliste.com

Pour ses 55 ans, le temple adventiste Péniel s’est refait une beauté époustouflante. Artistiquement décorée de fleurs naturelles et artificielles jaunes et de bouquets de ballons, l’église, faisant salle comble, a accueilli visiteurs, fidèles et anciens membres de l’église venus de partout. Cette église qui a connu des moments difficiles, surtout lors des troubles politiques en 2004 et du séisme du 12 janvier 2010, a vibré au rythme des hymnes à la gloire de Dieu.

Rendre gloire à Dieu pour sa présence manifestée dans la vie de cette église durant ses 55 ans et promouvoir un nouveau départ spirituel et sociéconomique ont constitué le leitmotiv de cette célébration. Ainsi, le programme proposé par les membres de la commission d’organisation des festivités a été remarquable par la diversité et la qualité des représentations. Pour envoûter ce public fraternel, la Shekinah, l’une des plus ancienne chorale de l’église et la chorale David, composée pratiquement d'enfants et d'adolescents, sans oublier les chœurs du 55e, ont exécuté des morceaux qui ont réuni le suffrage de l’assemblée. Une ambiance qui a duré tout l’après-midi avec les artistes Claire Calixte et Oda Desrosiers.

En cette demi-journée de prière, fidèles et invités à l’unanimité ont loué Dieu pour ses bienfaits. Les chants et les prières embrasaient l’enceinte du temple. C’était un jour d’adoration, de témoignages pour tous les sacrifices consentis par des membres fondateurs pour implanter cette église. Tout a commencé en 1960, quand quelques membres du temple 1 résidant à Fort-National prenaient l’habitude d’organiser des cultes d’adoration chez la sœur Fanizia, question de proximité. Au fil du temps, plus le groupe s'accroissait, plus le désir de se constituer une église se faisait sentir. Et c’est avec le pasteur Marc Charles, président de la mission des adventistes d’alors, que leur rêve allait se concrétiser. Celui-ci a donné un apport considérable à la construction de ce temple à Sans-Fil, dédicacé le 7 décembre 1963.

Par ailleurs, la cérémonie solennelle du 7 décembre est loin d’être la fin des festivités du 55e, car la programmation projette d’organiser des activités jusqu’au 31 décembre 2018. Un festival de bienfaisances est prévu le 23 décembre et une soirée de gala le 31 décembre clôturerera les activités du 55e anniversaire du temple adventiste Péniel.



Réagir à cet article