Le compte à rebours d'un remaniement ministériel est-il enclenché ?

Publié le 2018-11-08 | Le Nouvelliste

Moins de quarante-cinq jours après la prise de fonction du gouvernement Céant, des parlementaires commencent à fredonner leur refrain préféré : le remaniement ministériel. Le premier ministre se dit disposé à faire des sacrifices pour le bien commun. Le mécanisme du changement est enclenché.

Qu’est-ce qu’on reproche aux ministres qu’on aimerait renvoyer ? Leur incapacité à appliquer le programme du gouvernement ? Leur incompétence ? Sont-ils des intrus ?

On ne sait pas ; peut-être qu’on ne saura jamais la vraie raison.

Un fait est, la machine gouvernementale est embourbée. Elle patine. N’avance pas. Sur les principaux dossiers, aucune solution n’est encore proposée. Regardez comment les Haïtiens reviennent du Chili. Regardez les difficultés pour présenter un nouveau budget. Regardez la question sécuritaire. Regardez le dossier des subventions des produits pétroliers et le déficit chronique de l’EDH. Regardez la vie chère. Regardez la justice.

La présidence ne peut pas se dire satisfaite de ce gouvernement. Le premier ministre ne peut pas prétendre l’être. La communauté internationale ne cache plus son impatience. La population ne voit pas le bout du tunnel.

Plus encore, les équilibres politiques ne sont pas respectés. La balance des forces autour de ce gouvernement ne permet pas d’avoir la paix des rues. Entre inefficacité, incapacité et impatience, les ministres sont pris dans un étau. La crise économique ambiante n’arrange rien.

Il est cependant évident que ce n’est pas un remaniement ministériel qui va changer les conditions de vie de la population. De gouvernement en gouvernement, rien ne change pour la majorité qui vit dans la précarité.

Ne serait-il pas mieux que les parlementaires fassent leur travail de contrôle ? Puis le moment venu, ils interpelleront les ministres sur leur bilan.

Ne serait-il pas mieux que la communauté internationale apporte enfin son appui à l’administration Moïse, même au prix d’un réaménagement de ses priorités ?

Ne serait-il pas mieux qu’un vrai dialogue politique permette aux forces en présence de se parler vraiment et de s’entendre sur un agenda réaliste ?

Alors qu’on reparle si vite de changer des ministres, on finira bien par se rendre compte que le mal est plus profond, bien plus profond qu’une affaire de qui occupe un portefeuille ministériel.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".