Henri, roi d'Haïti

Publié le 2018-10-09 | Le Nouvelliste

Il y a de cela 198 ans, le 8 octobre 1820, le roi Henri 1er se donna la mort dans la ville de Milot. Celui qui n’était pas né dans la colonie de St-Domingue avait pu se hisser au sommet de l’Armée indigène et était déjà un commandant avant que la guerre de l’Indépendance ne commençât.

Henri Christophe est passé dans notre histoire comme le premier bâtisseur et même le plus grand bâtisseur. La citadelle Henri et les ruines du palais Sans-Souci qu’il nous a laissés en héritage témoignent de la gloire de son règne et des ambitions de celui qui avait mis le feu à sa propre demeure pour lancer l’insurrection contre les troupes du premier consul Napoléon Bonaparte.

Les rares vestiges de son temps qui ont résisté au tremblement de terre de 1842 qui ravagea le Nord parlent avec éloquence de son idée de la grandeur. Et si on se souvient encore de lui, combien de présidents ont cette chance ?

Henri Christophe est aussi passé dans l’histoire, mais de cela on parle moins, comme le premier à avoir divisé la nation. Après avoir hérité du pouvoir suite à l’assassinat de l’empereur Jacques 1er, il échoue à gouverner le pays entier. Le général Henri Christophe, mécontent de la répartition du pouvoir décidée par la Constitution de 1806 après la mort de Dessalines, provoque la première crise de la première transition avant de gouverner la partie nord puis de fonder en 1811 le royaume du Nord. Pétion dirigeant l’Ouest et le Sud.

198 ans après la mort du monarque du Nord, sa légende est pourtant intacte. Intacte dans tous les sens. Personne n’a fait mieux que lui dans l’imaginaire, personne n’a voulu suivre sa trace non plus. Christophe, c’était l’ordre et la rigueur. Il avait un penchant pour le modèle anglais. Croyait dans les mérites de l’instruction et dans les vertus des résultats obtenus sous la contrainte. Dictateurs, tyrans, despotes et autres autoritaires qui lui ont succédé à la tête du pays n’avaient pas sa vision.

Si le libéralisme incarné par Alexandre Pétion dans l’Ouest a fini par s’imposer, il n’en demeure pas moins que la vision du roi bâtisseur nous fait défaut depuis le début du XIXe siècle. Nous avons raté la construction physique de notre pays. L’État, passé par mille tourments, prend de plus en plus des baffes. Au propre, comme au figuré, nous aurions pu, nous aurions dû faire mieux.

Près de 200 ans après la mort du roi Henri, qu’avons-nous fait de mieux que Christophe ? Qu’avons-nous fait de l’héritage de Pétion ?

Le passé, notre passé glorieux que nous ressuscitons à chaque occasion, cache de moins en moins nos manquements.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".