Pareilles à celle qui suit ma trace de Murielle Mishma

Culture - Paru en septembre 2020, « Pareilles à celle qui suit ma trace » est le premier roman de Murielle Mishma. Ce livre raconte le rapport des jeunes filles avec les hommes mariés. Sensible et poignant,  il livre un portrait à charge de la réalité de la majorité des jeunes femmes haïtiennes d’aujourd’hui. Un bon roman, c’est un peu une équation dont on suit la résolution, avec plus ou moins de bonheur. Si ce parallèle peut sembler quelque peu éculé, il est impossible de ne pas y songer, à la lecture très addictive, du premier roman quasiment réussi de  Murielle Mishma. Dans ce court...

Soleil à coudre de Jean D’Amérique, destins brisés

Culture - Le poète haïtien Jean D’Amérique vient de publier « Soleil à coudre » aux éditions Actes Sud, en France. La misère, la politique et l'amour sont les thèmes principaux de ce roman lumineux et envoûtant.  Né à Côte-de-Fer, Jean D’Amérique est poète et auteur de pièce de théâtre. Il a publié plusieurs recueils de poèmes dont «Petite fleur du ghetto » (Atelier Jeudi soir, 2015 ; mention spéciale du prix René Philoctète, finaliste du prix Révélation poésie de la SGDL) et deux pièces de théâtre : « Avilir les ténèbres » (2018, finaliste du prix RFI Théâtre) et «Cathédrale des cochons » (éd....

Oh mon pays !

Culture - Souvent j’ai eu envie de te revoir Souvent j’ai pensé aller te visiter Souvent je voudrais mieux te comprendre Pour mieux te consoler de tes malheurs infinis Tes misères, tes catastrophes Les amis m’ont parlé de zenglendos Ceux qui assassinent leurs frères pour subsister L’Internet parle de chimères, ces voleurs malfrats Ceux-là qui n’en peuvent plus contrôler leurs misères Et que les victimes traitent d’assassins, de voyous Ceux-là qui demandent à travailler Ils parlent des gangs des cités ensoleillées De la ravine tellement grande par la puissance de ses petits Ils parlent de village du bon Dyé bon Ils parlent de ces...

Mythes et croyances populaires d’Haïti

Culture - Il y a une certaine poésie dans les choses imaginaires. La tradition populaire haïtienne, dès nos premiers matins d’éveil dans l’enfance, a déposé au fond de nous ces formes de produits de l’esprit qui soulignent nos différentes manières d’être au monde, de penser et d’agir. Ces choses culturelles ont une énergie, une puissance qui mobilise l’esprit. On ne peut penser qu’à cela lorsqu’on est enfant.  Ces légendes fabulées avec un certain art sont des richesses de notre patrimoine culturel. Plus qu’un livre, des articles, des émissions de radio, de télévision, des saynètes, il faudrait aussi des œuvres cinématographiques pour mettre en...

L’ombre si douce de l’amandier de Marc Exavier

Culture - « L’ombre si douce de l’amandier, chronique d’une enfant à Saint-Louis du Nord », est le deuxième livre de récit que le poète Marc Exavier a publié. Cet ouvrage sorti aux Éditions C3 comporte huit textes : L’ombre si douce de l’amandier, Mon grand-père était marin, Portrait d’enfant avec Ténia, Ma première histoire d’amour, Magritte, L’odeur du chocolat, Ce que je sais de la rivière des Barres, Au loin, là-bas, sous la poussière. Marc Exavier, le fondateur d’Action pour la lecture (APOLECT), aime offrir la lecture en partage à son fidèle public. En tant que lectrice, je me suis concentrée sur le titre...

Erlange O. Pierre, artisane des couleurs

Culture - Lors de la clôture du Salon du livre de Mirebalais, le dimanche 28 mars 2021, la fondation Anderson Dovilas a organisé une grande foire artisanale sur la place d’armes de Mirebalais. Cette exposition a mis en avant les capacités et les différents talents d'artisans mirbalaisiens.   Sur la place d’armes de Mirebalais, il est midi. Les gens, en nombre imposant, déambulent, se hâtent pour s'adonner à leurs occupations. Sous un soleil accablant, Erlange O. Pierre, avec un visage plein d’affabilité, s’est installée derrière sa table.  Sur la table d'Erlange Pierre, des sandales, des bijoux, et des colliers. Erlange O. Pierre est...

Staloff Tropfort, pour le meilleur et pour la scène

Culture - Rien ne prédestinait Staloff Tropfort à une carrière de comédien. N’ayant pas été élevé dans un univers d’artiste, le théâtre ne traversait pas les quatre murs de la maison familiale. Sa mère Dominique Desrosiers est une ancienne ouvrière, son père Serge Tropfort est footballeur. Il a joué au sein de la formation de Victory sportif club. Il est aussi un ancien  entraineur de Victory, de Carioca et de Tempête de Saint-Marc. Mais le jeune Staloff, qui rêvait de devenir juriste et spécialiste en communication allait ouvrir la porte du théâtre. « Tout a commencé avec un groupe d’amis. Pendant qu’on préparait notre rentrée à l’université, on s'est rendu...

Bouleverser la non fiction : Haïti chez Michel Soukar

Culture - La première partie de cet article analyse dans l’écriture du roman Cora Geffrard (2011) les liens complexes entre l’histoire et la littérature, et surtout les stratégies narratives qu’utilise l’auteur pour conceptualiser la non fiction. Peut-on écrire l’histoire dans un roman ? Le roman est-il de l’histoire ? Peut-on parler ici, comme Ivan Jablonka, d’un substrat « méta-historique ? » L’histoire d’Haïti pendant la deuxième moitié du XIXe et les premières années du XXe siècle est une histoire bouleversée, d’une part, par les intérêts économiques et géopolitiques des grandes puissances européennes – la France, l’Angleterre, l’Espagne et l’Allemagne – et, d’autre...

Jacmel en Action  ou la valorisation des valeurs socio-culturelles

Culture - À un moment où la vie culturelle jacmélienne connait un certain effritement à cause de la conjoncture sociopolitique et sanitaire difficile, des jeunes Jacméliens de la métropole du Sud’Est et de la diaspora se regroupent en «  Jacmel en Action » qui est à la fois  une page Facebook qui promeut la vie culturelle jacmélienne et une association à but non lucratif et apolitique récompensant les meilleurs groupes et artistes œuvrant dans le secteur culturel. « Le 6 mars dernier Jacmel en Action a récompensé une pléiade de groupes musicaux, sonores et artistes, entre autres les Invincibles de Jacmel, Hotmen  Rap, 45 Soldiers, Fresh Style Fresh...

Pari gagné pour le premier Salon du livre de Mirebalais

Culture - Témoignages, poèmes dits à haute voix,  rencontres, vente-signature et expositions ont ponctué, le dimanche 28 mars 2021, la clôture de la première édition du « Salon du livre de Mirebalais ». Cet évènement, qui s'est tenu sur la place d'armes de Mirebalais a été une réussite tant pour les auteurs que pour les éditeurs. Les organisateurs entendent déjà renouveler l'expérience. À l’initiative de la Fondation Anderson Dovilas, le premier Salon du livre de Mirebalais a gagné le pari. C’est à la place d’armes de Mirebalais que la clôture de cette manifestation a eu lieu. Sous un soleil impitoyable, dans un environnement vert, s'est tenu un...

Et tant pis pour la mort de Kettly Mars

Culture - Qu’est-ce qui fait d’une nouvelle une histoire à relire ? Sa longueur. Elle ne s’étale pas dans les détails. Elle est une compression de faits qui se jouent sur un espace serré. Chaque mouvement apporte quelque chose d’essentiel et semble dire quoi de neuf ? Kettly Mars, cette auteure majeure de la littérature haïtienne a sorti « Et tant pis pour la mort », une pépite dans la collection Zuit de C3 Éditions, parue en avril 2014.  Ce livre bien présenté dans sa couverture reflète son contenu. Quatre nouvelles : Et tant pis pour la mort, Damballah aux reins, Dans l’antichambre du paradis et...

Quand ''Mabouya'' devient Foo-foo pour le guitariste Carlos Santana

Culture - Le konpa reste et demeure une musique festive, joyeuse, entrainante. Il chatouille tous les sens : le ventre et même le bas-ventre. C'est l'une des impressions qui se dégagent en l'auditionnant soit sur cd ou du moins sur une piste de danse. La pièce hit "Mabouya", signée du légendaire groupe Tabou Combo, fait partie de ce catalogue. Elle est sous le charme des célébrités musicales d'outre-mer, en particulier le guitariste mexicain Carlos Santana, récipiendaire d'une kyrielle de distinctions, de grammys dans son immense carrière, marquée par des collabos fort significatives pour la pleine délectation des fins mélomanes.  Santana, né au...

Kaselezo de Fankétienne

Culture - L'œuvre de Frankétienne est sous les feux des projecteurs. Le vendredi 26 mars 2021, dans les locaux de l’Institut français, avenue Lamartinière, le centre culturel Pyepoudre, de concert avec le ministère de la Culture et de la Communication, a donné carte blanche à la comédienne et metteure en scène Paula Clermont Péan. Dans une lecture scénique de Kaselezo, un texte de Frankétienne, la metteure en scène actualise les contradictions qui rongent Haïti dans une fenêtre du deuxième tableau de la scénographie de la pièce. Trois comédiennes : Paula Clermont Péan, Aniès Noël et Jenny Cadet ; une chanteuse, Régine Cajuste ; une...

Lancement du Fonds francophonie TV5 Mondeplus

Culture - Une bonne nouvelle pour les producteurs de films francophones. L'OIF, le gouvernement du Canada et TV5 créent le Fonds francophonie TV5Mondeplus en vue de soutenir, promouvoir et diffuser des œuvres audiovisuelles en langue française et issues de coproduction avec les États dits du Sud. Placé sous l’autorité de la secrétairerie générale de la francophonie, ce fonds est financé par les contributions des Etats et gouvernements bailleurs de fonds, membres de l’OIF. Un montant de cinq cent mille dollars canadiens (500 000 $ Can) octroyé à l’OIF en 2020 a été réaffecté au fonds pour l’année 2021. «Lancé le 23 mars 2021,...

Vers une culture de la solidarité citoyenne en Haïti

Culture - Un pays ne meurt jamais, ne cesse-t-on de répéter. C’est surtout, je crois, quand le goût d’y rester ou d’y retourner ne s’effrite pas, du jour au lendemain, au moindre désappointement. Il est, certes, de ces expériences malheureuses qui désarçonnent et qui ne sont pas vécues de la même manière par les uns et les autres.  La résilience n’est ni héréditaire ni partageable; elle est individuelle et personnelle. Il y va donc de la profondeur du déchirement national en soi. Les attaches de type régionaliste sont la plupart du temps indexées et jugées d’intérêt mercantiliste ou même d’engouement purement électoraliste....