46e édition

Luis Bernard Henry, 24 ans, remporte le prix Deschamps 2021

C’est officiel. Luis Bernard Henry a remporté la 46e édition du prix Deschamps 2021 pour son roman « La petite fille bleue ». La Fondation Lucienne Deschamps a envoyé, pour confirmation, un communiqué de presse en créole et en français au quotidien Le Nouvelliste.

Publié le 2021-11-22 | lenouvelliste.com

Après délibération du jury du prix Deschamps composé de : Évelyne Trouillot (présidente), Marie Laurence Jocelyn Lassègue (secrétaire générale), Evains Wêche, Rhoody Attilus, Emmelie Prophète, Ronald C. Paul et Fédia Stanislas, la Fondation Lucienne Deschamps a envoyé, lundi 22 novembre, cette note au journal.

Communiqué de presse

« La Fondation Lucienne Deschamps et les membres du jury du prix littéraire Deschamps ont l’honneur d’annoncer aux écrivains et aux écrivaines en particulier et au public en général que le lauréat 2021 du prix littéraire Henri Deschamps est Monsieur Henry Luis Bernard pour son roman La petite fille bleue.

Le roman de Henry Luis Bernard a fait l’unanimité au sein du jury pour la beauté de la langue, la richesse thématique, la profondeur des idées et la profusion d’images. La gestion du rythme du récit, la saisie des personnages et leurs trajectoires dans l’histoire, trajectoires physiques et émotionnelles, tout est mené magistralement dans le roman. Avec comme toile de fond la dictature et ses ravages mais aussi la survivance de la beauté dans les relations humaines.

Le jury du prix Deschamps est aussi particulièrement heureux de remettre le prix de sa 46e édition au plus jeune lauréat de son histoire, Henry Luis Bernard, âgé de 24 ans. C’est une nouvelle voix, forte, belle et pleine de promesses pour la littérature haïtienne et la littérature en général.

Félicitations à Henry Luis Bernard.

Port-au-Prince, le 17 novembre 2021»

Avant la proclamation officielle de la 46e édition du prix Deschamps, la nouvelle est parvenue jusqu’à nous. Le jeune auteur, natif des Cayes, ancien élève du Collège Frère Odile Joseph et du Collège La Providence de la métropole du Sud, avait confié à chaud, vendredi dernier, son émotion au journal : « Comment nommer l’émotion que je ressens en ce moment ? C’est un mélange de beaucoup de choses : à la fois une grande euphorie et une satisfaction intense. Ce prix annonce un aboutissement et un commencement. L’aboutissement d’une parole intime portée par mes absents, ma grand-mère et deux de mes amis d’enfance, qui m’ont laissé récemment. Et c’est, je l’espère, le commencement d’une œuvre qui se veut un dialogue profond et sincère avec l’autre. »

Ce jeune auteur de 24 ans, qui n’est pas à son coup d’essai dans le domaine de la littérature, s’était déjà fait remarquer avec son texte « La terre des brûlés » (deuxième place de la 10e édition du Prix du texte francophone d'Ecriture théâtrales contemporaines en Caraïbe / ETC Caraïbe).

Pour ce fidèle lecteur de la bibliothèque de l’Institut pour la promotion et le développement de l’éducation et de la culture (IPDEC) des Cayes, « la littérature est un espace d’altérité par excellence. C’est le premier domaine qui m’a fait réfléchir sur ce que des hommes peuvent faire à d’autres, sur l’importance des espérances, des rêves et des blessures qu’ils portent. Mon rapport avec la littérature commence avec l’enfance, la littérature comme cri du monde et des autres ».

Luis Bernard Henry, qui a remporté le prix Deschamps 2021, recevra bientôt, lors de la remise du prix en décembre prochain un chèque de 175 000 gourdes. Et suivra, comme à l’accoutumée, la publication de 1000 exemplaires de son œuvre en récompense. En plus de la dotation, l’heureux auteur recevra un accompagnement promotionnel durant les 12 mois qui suivent la parution du livre.



Réagir à cet article