Devant la cour d'appel de Port-au-Prince

Eude Lajoie clame son innocence

Publié le 2011-11-24 | lenouvelliste.com

Les juges de la cour d'appel de Port-au-Prince (3e section) ont entendu, le mercredi 23 novembre 2011, Eude Lajoie, accusé d'escroquerie, d'usurpation de titre et d'association de malfaiteurs. Patrick C. Débrosse, qui est également accusé, n'a jamais été appréhendé par la police. Eude Lajoie, qui a plus de 21 mois au pénitencier national, a interjeté appel d'une ordonnance du juge d'instruction près le tribunal civil de Port-au-Prince le renvoyant devant le tribunal de jury pour y être jugé. Contre cette ordonnance signifiée le 17 janvier 2011, Eude Lajoie s'est présenté à la cour, accompagné de son avocat, Max Standley Lafortune, pour dénoncer son arrestation. Il a critiqué la décision du premier juge en relevant des contradictions dans ladite ordonnance. Il a également démontré qu'il n'existe aucun indice relatif aux inculpations d'escroquerie, d'usurpation de titre et d'association de malfaiteurs. Au contraire, dit-il, «j'avais engagé un cabinet d'avocats pour traiter le dossier.» L'accusé dit avoir versé une somme avoisinant 35 000 dollars américains. D'après ce qu'il a déclaré aux juges de la cour, les raisons de son arrestation seraient d'ordre politique. Il dit avoir été arrêté à cause de ses prises de position contre le gouvernement Bellerive/Préval auquel Paul Denis appartenait. Il a rejeté la responsabilité sur le dos de l'ancien ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Paul Denis. Il a déclaré que celui-ci a utilisé sa position et son pouvoir pour lui régler son compte. Lajoie a tellement voulu donner un caractère politique à ce procès que les juges ne lui ont pas laissé le loisir de développer sa thèse relative aux questions politiques qui auraient existé entre lui et Paul Denis, l'enjoignant par conséquent de s'en tenir aux faits. Lajoie, qui est en prison depuis le 24 mai 2011, a cru avoir dit la vérité. Il a parlé sans retenue; il était clair et précis dans ses déclarations. Indigné et vexé d'avoir été arrêté et mis en détention dans des circonstances non élucidées, Eude Lajoie souhaite néanmoins que la justice triomphe un jour, tandis que son avocat, Me Max Standley Lafortune, a produit une demande en mainlevée d'écrou. Vie des chambres ! En présence du représentant du parquet, Me Rousse Célestin, avec l'assistance de Wadshing Thermidor, le juge Berge O. Surpris a entendu les affaires suivantes à l'audience du mardi 22 novembre : -époux Riquet St-Louis contre GFA Haïti, représenté par Albert Dufort ; dépôt des pièces ; -Mme Désir Saintalia contre Eglise du Nazaréen de Merger ; défaut et dépôt des pièces ; -Guerrier Paul contre Théagène Albert ; le tribunal renvoie la partie demanderesse à se conformer à la loi ; -héritiers de feu Yvon Jeannot Jean-Baptiste contre Yves Ismaël ; défaut et dépôt des pièces ; -Charles Bernadin contre Laplante Attie Joseph ; défaut et dépôt des pièces ; -Mme Mathieu Sauveur Alcide, née Saintanise Jean-Baptiste, contre Carlo Alcide ; mise en continuation à huitaine ; -Cétoute Astaille contre Lesly et Carrole Brézeau ; renvoie à vingtaine. Deuxième chambre Les affaires suivantes ont été entendues à l'audience du mardi 22 novembre 2011 : -Me Ansy Michel contre Intle Development ; le tribunal se déclare incompétent à entendre l'affaire ; -National transport et construction S.A. contre World Vision International ; le tribunal ordonne à National transport et construction S.A. de communiquer à l'autre partie les pièces demandées par l'entremise du greffe et met l'affaire en continuation à la plus prochaine audience ; -Leroy Pierre-Louis contre Joseph St-Hilaire et consorts ; défaut et dépôt des pièces; Composition Juge : Raymond Jean-Michel Ministère public : Jonas Revanche Greffière : Rachelle Bonne-Année Huissier : Gérard Tifa Troisième chambre Audience du mardi 22 novembre Affaires entendues -Ferland Cadet contre Robert Jean-Louis ; défaut et dépôt des pièces ; -Musset Hilton Legagneur contre Mme Jeanne Edoualt Duvernaud ; défaut et dépôt des pièces ; -Me Patrick Lolo contre Keetlène Fanfan ; défaut et dépôt des pièces ; -Dieujuste Souverain contre époux St-Hubert Pierre ; défaut et dépôt des pièces ; -Joseph Lucien A. Audain contre M. et Mme Albert Wiener, Frédéric Wiener et Monique Wiener ; défaut et dépôt des pièces. Composition Juge : Mathieu Chanlatte Ministère public: Wiener Théano Greffier: Jean-Rigaud Delsoin Huissier: Edel Lamour Chéry Deuxième chambre Affaires entendues à l'audience du mercredi 23 novembre 2011 : -Josué Pierre, Eddy Pierre, Kelly Pierre contre Mme Altagrace Yoldy Jean St-Fleury ; dépôt des pièces ; -Roger Louis et Gérard Louis contre héritiers Exumé Bazile, représentés par Erilien Méristil; dépôt des pièces ; -héritiers de feu Roosevelt Benoît contre Mme Mireille Deetjen ; mise en continuation ; -les époux Réginald Biamby, femme née Marguarette Latortue, contre Lily Mistedio ; mise en continuation. Composition Juge : Brédy Fabien Ministère public : James Pierre Greffier : Mauril Thilet Huissier : Romuald Grand-Pierre Cour d'appel (1re section) Audience publique spéciale des vacances d'été du lundi 21 novembre 2011 au cours de laquelle un arrêt a été rendu dans l'affaire opposant Nabatco S.A. contre Mme Stéphane Norah Acra, Unibank, Citybank et Sogebank. Cette audience a été présidée par le juge Wendell Coq Thélot ayant pour assesseurs Eddy Darang et Durin Duret Junior ; Me Kébreau Zamor remplissait le rôle de ministère public. Cour d'appel (2e section) Les affaires suivantes ont été entendues à l'audience du mardi 22 novembre 2011 : -Fedner Surin contre le commissaire du gouvernement (action en habeas corpus) ; après la plaidoirie, le ministère public a rendu son réquisitoire pour voir la cour ordonner le dépôt des pièces ; -Marcel Neptune contre héritiers de feu Charles Marseille dont Jean Joseph Marseille ; affaire plaidée, le ministère public, dans sa réquisition, a demandé à la cour d'ordonner la communication des dossiers en son parquet aux fins de conclusions écrites et motivées dans le délai légal. La cour a fait droit à cette réquisition ; -Unibank contre Yves Marcelin ; défaut a été sollicité et obtenu par le cabinet Vieux ; le ministère public requiert à la cour d'accorder le défaut sollicité. La cour accorde le défaut. Mais ce défaut a été rabattu. La cour fixe l'audition de l'affaire à l'audience du mardi 29 novembre 2011 ; -Alix Thybulle et Pascale Auguste contre M. et Mme Jean Maurice Buteau, veuve Jean Buteau, née Maryse Occénade et Michaelle ; communication du dossier au ministère public pour son réquisitoire ; -Esner Versailles, représenté pas son père Eliutus Versailles contre St-Vil Roosevelt, mandataire des héritiers de feu Mexius Georges ; mise en continuation à huitaine ; -Wilky Hector contre Jean S. Baroulette et Paul SM Baroulette ; mise en continuation à huitaine. Composition Lise Pierre-Pierre (présidente) ayant pour assesseurs Jean Joseph Lebrun et Eddy Darang ; Me Kébreau Zamor (ministère public).
Jean-Robert Fleury
Auteur


Réagir à cet article