La culture du « kalewès » au sein de l’administration publique

Réagissant à ma chronique relative à la nécessité d’harmoniser les missions et attributions des ministères et organismes publics afin d’augmenter leur efficacité, un ancien haut fonctionnaire de l’État m’a fait remarquer qu’un des facteurs les plus importants à considérer est plutôt la culture du « kalewès » au sein de l’administration publique.

Thomas Lalime
Par Thomas Lalime
08 juil. 2024 | Lecture : 6 min.

Réagissant à ma chronique relative à la nécessité d’harmoniser les missions et attributions des ministères et organismes publics afin d’augmenter leur efficacité, un ancien haut fonctionnaire de l’État m’a fait remarquer qu’un des facteurs les plus importants à considérer est plutôt la culture du « kalewès » au sein de l’administration publique. Bon nombre de fonctionnaires publics, souligne-t-il

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Lire aussi