L’ex-sénateur Jean-Charles Moïse s'allie à Guy Philippe pour renverser le pouvoir en place

Dans le but de renverser le gouvernement d’Ariel Henry, l’ancien sénateur du Nord, Jean-Charles Moïse, est allé jusqu’à former une alliance « contre-nature » et « conjoncturelle » avec l’ancien chef des rebelles Guy Philippe. Il a fait cet aveu durant sa participation à l’émission Panel Magik, le vendredi 9 février 2024.

Germina Pierre Louis
Par Germina Pierre Louis
09 févr. 2024 | Lecture : 3 min.

Le leader de la plateforme Pitit Dessalines multiplie les stratégies afin de renverser le pouvoir en place : déclarations incendiaires, manifestations en cascade, appels à la mobilisation. Cette fois-ci,  Jean-Charles Moïse a révélé avoir fait des alliances politiques « conjoncturelles » et « contre-nature » avec des acteurs politiques, dont Guy Philippe, qui a, a-t-il admis, utilisé « des méthodes graves » afin de renverser l’a

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.