Pour que le cacao ne connaisse pas le même sort que le café haïtien

Témoins privilégiés du déclin du café haïtien dont les exportations sont en deçà d’un demi-million de dollars en 2023, des opérateurs interrogés par Le Nouvelliste tirent la sonnette d’alarme pour le cacao. Les exportations en dents de scie du cacao, plus à la baisse qu’à la hausse entre 2016 et 2023 racontent l’histoire d’une filière porteuse qui a besoin d’une vraie prise en main, d’investissements, de politiques publiques, pas un traitement de culture de subsistance.

Roberson Alphonse
Par Roberson Alphonse
31 janv. 2024 | Lecture : 6 min.

Si les exportations de cacao ont atteint 4,48 millions de dollars en 2023 contre 3,23 millions de dollars en 2022, la filière reste cependant très en deçà des exportations de 2016, 9,65 millions ou de 2020 avec 10,84 millions de dollars, a appris Le Nouvelliste qui a consulté, début janvier 2024, le tableau des exportations réalisé par la banque de la république d’Haïti (BRH).

Les exportations en dent de scie de la filière cacao s’explique

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.