Insécurité : la Protection civile estime le nombre de déplacés à près de 200 000 personnes

Les gangs armés multiplient les attaques contre des membres de la population dans la région métropolitaine de Port-au-Prince ainsi que dans plusieurs villes de province. Cette situation a déjà forcé près de 175 000 à 200 000 personnes à fuir leur domicile en moins de deux ans, selon une estimation de la Direction de la Protection civile (DPC).

Kervens Adam Paul
Par Kervens Adam Paul
05 oct. 2023 | Lecture : 2 min.

Á chacune de leurs attaques brutales, les gangs armés violent, tuent et pillent sans discrimination. Cette violence inouïe pousse régulièrement les habitants des zones affectées et des zones avoisinantes à fuir leur domicile pour trouver refuge sur des places publiques, dans des établissements scolaires ou parfois dans des camps de fortune.

Cette situation a déjà créé entre 175 000 et 200 000 déplacés internes, sur une d

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.