Choléra : la coopération Suisse fait don de trois tonnes de matériel à la DINEPA

Publié le 2022-11-23 | lenouvelliste.com

La coopération Suisse-Haïti a fait don d'un stock de matériel de potabilisation d'eau à Haïti en vue de lutter contre le choléra dont la résurgence est devenue préoccupante. Le directeur général de la Direction nationale de l'eau potable et de l'assainissement (DINEPA) a reçu, mardi 22 novembre, à l'aéroport international Toussaint Louverture, ce stock de matériels pour la production de produits chlorés.

Environ 3 tonnes de matériel composé de 17 électrolyseurs, de réservoirs d'eau et autres permettront à la DINEPA de rendre accessible l'eau potable dans les zones où les infrastructures hydrauliques de l'institution font défaut.

Le chef de mission de l'ambassade de Suisse en Haïti, Fabrizio Poretti, pense que ce matériel va aider la DINEPA à établir son plan d'action. Il se réjouit que l'ambassade de Suisse ait réagi tout de suite pour aider Haïti en ces temps difficiles avec la réapparition du choléra. 

"On a essayé d'avoir le plus vite possible du matériel pour répondre à cette épidémie. On a suivi les ordres de la cellule de crise mise en place par la DINEPA dans une situation très difficile. On a participé à une réunion de coordination car, comme vous le savez, la Suisse préside la réunion des partenaires. C'était important de travailler avec les Nations Unies et les autres partenaires pour montrer que la Suisse répond vite aux besoins de la population haïtienne", a déclaré M. Poretti. Il a tenu à rappeler que la Suisse n'intervient pas seulement dans l'aide humanitaire mais participe également au programme de renforcement de la gouvernance locale de l'eau potable et de l'assainissement dans le Sud et dans les Nippes. 

La DINEPA apte à produire du chlore 

La DINEPA qui importait par an entre 300 et 500 tonnes de chlore est en mesure de produire du chlore pour rendre l'eau potable. Toutes les 2 heures 30, une unité peut produire 2 600 gallons de chlore. Une quinzaine d'unités sont disponibles. Les bladers (réservoirs d'eau) sont capables de stocker entre 3 mille et 5 mille gallons d'eau. L'eau sera distribuée dans des zones déterminées, a fait le numéro un de la DINEPA, qui reconnaît que le plus gros problème de la DINEPA se trouvait dans la disponibilité des intrants (produits chlorés). 

Le directeur général de la DINEPA, Guito Édouard, a remercié le peuple suisse à travers la coopération suisse de l'ambassade de Suisse en Haïti pour ce "don précieux surtout en période de résurgence du choléra en Haïti que nous croyons avoir éliminé après 3 ans sans choléra en Haïti". 

Ces 3 tonnes de matériel, selon Guito Edouard, peuvent desservir environ 15 mille personnes en eau potable. Elles vont produire le chlore sur place afin de purifier l'eau pour la distribution le plus vite possible, se réjouit Édouard, soulignant que toutes ces maladies sont liées à l'utilisation mauvaise de l'eau.

"La Dinepa fait des efforts avec l'accompagnement des partenaires dont la coopération suisse en Haïti. Toutefois la pénurie de carburant, crise de peyi lòk affecte l'institution. Les clauses contractuelles avec les firmes exigent plus d'argent quand il y a retard sur les projets", se plaint M. Édouard. Il regrette de ne pas respecter la promesse de rendre disponible l'eau à Anse-à-Veau à cause du peyi lòk. Selon Guito Édouard ce problème affecte le projet initié avec la coopération suisse  à hauteur de 600 mille dollars américains pour la réhabilitation du réseau d'eau de Chardonnière. 



Réagir à cet article