La couleur d’encre de la nuit

Je vous salue dans l’indignation et dans la douleur.

Ginette Chérubin
Par Ginette Chérubin
23 nov. 2022 | Lecture : 7 min.

Je vous salue dans l’indignation et dans la douleur.

En ces moments de décrépitude, dans la nuit d’encre qui perdure, même les formules de politesse se font parfois pesantes. Mais… Lizaj ! Comme le dit bien notre créole. Alors je recours à la formule précédente qui figure dans l’un de mes textes écrit aux lendemains du massacre de Delmas 32, voilà bientôt 2 ans.

Mais nous n’avions encore rien vu…

Dans les carnages de 2021-2022 au Bel-Air, à Cité Soleil, à la Croix-des Bouquets, à Noailles, à Petite-P

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.