Football : Pep Guardiola ouvert à prendre les rênes du Brésil, mais à une condition ! 

Le technicien espagnol, actuel entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, est ouvert à la possibilité de diriger le Brésil après la Coupe du Monde, mais il réclame une rémunération colossale.

Publié le 2022-11-18 | lenouvelliste.com

C'est le vice-président de la Fédération brésilienne de football, Francisco Novelletto qui a confirmé avoir discuté avec l’entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, pour la prise en charge de la Selecao. Le contrat de Guardiola avec City expire à la fin de la saison. La CBF l’a donc approché avec l’espoir d’en faire le successeur de Tite. A en croire le dirigeant brésilien, les discussions ne sont pas allées bien loin en raison des exigences monumentales formulées par le coach catalan.

Francisco Novelleto estime que Pep Guardiola est trop gourmand pour la Seleçao : « Je parle ici en mon nom et non pour la Fédération brésilienne de football, mais il y a environ trois ans, c’est un vice-président, un collègue, qui a contacté Guardiola au sujet de l’équipe nationale brésilienne, a déclaré Novelleto à Radio Grenal. Il était ouvert à cette idée, mais il voulait 24 millions d’euros par an. Quelqu’un a presque eu une crise cardiaque lorsque ce salaire a été mentionné dans les discussions sur le remplacement de Tite ».

Faute de lui avoir trouvé un successeur digne de ce nom, la fédération brésilienne serait aujourd’hui prête à conserver Tite si jamais ce dernier donne satisfaction au Qatar. « Tite a dit que sa route avec l’équipe nationale sera terminée, qu’il gagne cette Coupe du monde ou non, mais maintenant je doute qu’il parte s’il gagne. Je serai prêt à l’attacher et à ne pas le laisser partir ».

A titre d'information, Adenor Leonardo Bacchi dit Tite, en poste depuis 2016, remportant au passage avec le Brésil, la Copa America 2019 et a été quart-finaliste du mondial 2018 et finaliste de la Copa America 2021, a laissé entendre que peu importe le résultat du Brésil au mondial du Qatar 2022, il laissera son poste.

Allons-nous voir un étranger, entre autres, Pep Guardiola, diriger la sélection brésilienne de football ? Ce serait une grande première dans toute l'histoire de la Seleçao.

S'il faut le rappeler, le Brésil, favori pour conquérir le titre de champion de la Coupe du Monde de Qatar qui débutera ce dimanche, partage le groupe G avec deux nations européennes, la Suisse et la Serbie sans oublier le Cameroun.



Réagir à cet article