Vers la 3e édition du Salon Littéraire Artistique de Paillant  

Publié le 2022-11-24 | lenouvelliste.com

La troisième édition du Salon litteraire et Artistique de Paillant aura lieu du 10 au 13 décembre 2022 dans la commune de Paillant au Pavillon Culturel de RECIDEP. Initiée par « Òganizasyon Payan Reveye an Aksyon » et coordonnée par Jean Yvon Rubin, le salon se donne pour ambition de mettre, chaque année, à l’honneur des écrivains, des poétes, des nouvellistes, des dramaturges et de les rendre accessibles en permettant des rencontres conviviales.

Pour cette édition, le professeur et écrivain Paul Eronce Villard est l’invité d’honneur à cet évènement. Selon Yvon Jean Rubin, l’objectif principal est de mobiliser les jeunes sur l’importance de la lecture, et de faire de la lecture un outil de développement communautaire. "Lire un livre est le meilleur moyen pour apprendre des nouvelles choses. Source de connaissance par excellence, les livres ont pris une place importante dans l’enseignement. Lire des livres, c’est découvrir de nouvelles choses non seulement en matière de connaissances techniques et scientifiques, mais aussi en ce qui concerne d’autres domaines comme la sociologie, la philosophie, la psychologie, etc" a-t-il fait savoir'.

Au menu de cette festivité, les jeunes auront quatre jours pour célébrer les livres, avec une programmation assez diversifiée.

Plusieurs rendez-vous gratuits et accessibles se dérouleront dans divers lieux. On retrouvera une panoplie d'activités : séances de lecture à haute voix, spectacles, vente-signature, ateliers ou encore des rencontres avec les invitées. Signalons que cette manifestation aura lieu dans le cadre de l'année baptisée « La Belle Amour Humaine » dédiée par le ministère de la Culture et de la Communication au centenaire de naissance de l’écrivain Jacques Stephen Alexis.

À noter, pour Yvon Rubin, l’idée est née d’un constat : les jeunes ne s’intéressent, ou presque pas, à la lecture, alors Òganizasyon Payan Reveye an Aksyon souhaiterait offrir plus d’accès aux livres parce que, sur le plan matériel, cet outil est vecteur de socialisation. « La mission première de l’organisation OPRAK est de travailler de concert avec les autorités étatiques concernées en vue de doter la commune d’un Centre de Lecture et d’Animation Culturelle (CLAC) et/ou d’un Centre de Formation en Art, en Science et en Technologie (CFAST), afin qu’ils ne se voilent pas d’incohérence », conclut-il, paraphrasant un vers du poete haitien, Georges Castera.



Réagir à cet article