Pénurie de carburant, l’accès aux services bancaires se dégrade 

Exceptionnellement, les banques commerciales ont ouvert leurs portes, le jeudi 3 novembre, pour desservir leurs clients un peu partout dans l'aire métropolitaine de Port-au-Prince. La crise de carburant liée aux troubles sociopolitiques frappe de plein fouet le secteur bancaire qui ne fonctionne que trois jours par semaine depuis le 3 octobre 2022. L'accès aux services bancaires est de plus en plus difficile.

Gérard Junior Jeanty
Par Gérard Junior Jeanty
04 nov. 2022 | Lecture : 3 min.

De longues files d’attente sont constatées à l’entrée des banques commerciales dès l’aurore et même au-delà des  heures de fonctionnement habituelles depuis que le pays est frappé par les effets prolongés de la pénurie de carburant. Aller à la banque pour faire une transaction devient un calvaire. Les succursales sont débordées et le nombre de transactions effectuées sur une journée à augmenté considérablement. A un certain moment de la journée, les transactions en devises (surtout en dollar) deviennent i

CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.